Le chiffre de la semaine - FO Hebdo

+ 700 000 allocataires, la CAF est pleine

, Michel Pourcelot

Recommander cette page

Par rapport à 2015, il y a eu en 2016 quelque 700 000 allocataires de plus bénéficiant de prestations par les Caf, les caisses d’allocations familiales, selon les chiffres publiés le 20 juin par la Cnaf, la Caisse nationale des allocations familiales. Une augmentation de 6,2 % qui porte le nombre d’allocataires au chiffre record de 12,5 millions, représentant environ 32 millions de personnes couvertes, soit un Français sur deux.

Un optimisme de rigueur

La Cnaf a reconnu avoir eu quelques difficultés à l’occasion de la mise en place de la prime d’activité, (2,5 millions d’allocataires), remplaçant le RSA activité et la prime pour l’emploi, mais sa direction assure que désormais tout va bien, hormis quelques détails comme la réalisation de l’objectif de répondre à 90% des appels, qui n’a abouti qu’à un taux de 78,4% d’appels traités, et le temps de résorption des pièces en souffrance. Ces quelques menus problèmes n’ont pas l’air d’entamer l’optimisme de rigueur. Un optimisme que l’on ne retrouve pas sur le terrain, pas plus du côté des agents que des utilisateurs

A propos de cet article

Sur l’auteur

Sur le même sujet

Mots-clés associés

En complément

Éphéméride

12 décembre 1943

Appel à la classe ouvrière de la CGT clandestine
La Confédération Générale du Travail clandestine appelle la classe ouvrière à l’action immédiate pour défendre son existence et pour lutter contre le système d’oppression de l’occupant. « Vous avez encore à gagner la bataille pour vos salaires et des conditions de vie moins inhumaines. Pour cela , vous avez (...)

La Confédération Générale du Travail clandestine appelle la classe ouvrière à l’action immédiate pour défendre son existence et pour lutter contre le système d’oppression de l’occupant. « Vous avez encore à gagner la bataille pour vos salaires et des conditions de vie moins inhumaines. Pour cela , vous avez à entrer catégoriquement dans l’action. Les moyens d’obtenir satisfaction sont entre vos mains et dans votre volonté. Les grèves restent l’arme ultime à employer pour imposer votre dû. Revendiquer un salaire meilleur est un devoir national. C’est sauvegarder les familles françaises ». En terminant, la CGT invite les travailleurs aux combats contre la déportation arbitraire et à s’unir dans les syndicats pour leur libération.