9 avril 2015 : grève interprofessionnelle

Ça suffit ! par FEETS FO

Article publié dans le cadre de la campagne 9 avril 2015 : Grève interpro­fessionnelle

Nos organisations syndicales FO, CGT, FSU et Solidaires des MEDDE et MLETR se sont rencontrées ce jour, dans le cadre de l’appel à l’ensemble des salariés, du privé et du public, à une journée de grève interprofessionnelle le 9 avril prochain.
Elles constatent que les politiques d’austérité ont échoué, ne diminuent ni la dette publique ni le chômage mais alimentent la paupérisation et la précarisation des salariés et des fonctionnaires.

Dans nos ministères, leurs services et établissements comme dans les autres administrations, ces dernières années ont été marquées par le gel des salaires, le transfert ou la privatisation de missions, des restructurations incessantes et l’abandon croissant des usagers et citoyens.

Tout ceci pour offrir des cadeaux aux entreprises – et notamment celles du CAC 40 – sans avoir pour autant ni diminué la dette publique ni empêché la montée du chômage !

C’est 110 milliards d’aides publiques et sociales qui leur ont été accordées en 2013.
Les 41 milliards d’euros prévus au pacte dit « de responsabilité » porteront à 135 milliards le montant de ces aides en 2017.

La « contrepartie », c’est la poursuite de cette politique austéritaire qui a échoué (au point que Bruxelles réclame maintenant 4 milliards de réductions supplémentaires !), c’est la loi dite Macron et c’est le gouvernement Valls qui :

  • prévoit de poursuivre, jusqu’à la fin de l’actuel quinquennat, le gel du point d’indice instauré lors de la précédente mandature et vient même d’annoncer qu’il abandonnait la réforme de la grille indiciaire promise pour 2017 !
  • continue la privatisation des missions : au lieu de la renationalisation annoncée il y a quelques semaines de façon tonitruante des autoroutes il veut par exemple maintenant au contraire - et en douce - abandonner les missions de l’information routière... à Google, alors même qu’il y a une recrudescence d’accidents de la route et un besoin reconnu de tous d’intervention de l’État en matière de gestion de crise,
  • demande aujourd’hui à toutes les DREAL de se réorganiser au 1er janvier 2016 pour coller à la fusion des régions … avant de redéfinir leurs missions dans le cadre de la révision générale des politiques publiques : promesse de nouvelles restructurations en chaîne … comme des autres services et établissements de toutes les strates territoriales (départementales, interdépartementales, interrégionales et en administration centrale),
  • organise l’abandon des usagers et citoyens, après voir vidé les services de proximité qu’il n’a pas encore fermés, pour ne plus leur laisser le choix qu’entre des services marchands … ou des plateformes téléphoniques déshumanisées.

Face à ces abandons sociaux et républicains, face à la surdité gouvernementale vis-à-vis des attentes des salariés du privé, du public, actifs, chômeurs et retraités, il est temps de dire avec force : ça suffit !

L’arme des salariés, quand ils ne sont pas entendus, c’est de cesser le travail et de manifester !

9 avril 2015, tous en grève et en manifestation !

 Voir en ligne  : Fédération de l’équipement, de l’environnement, des transports et des services

FEETS FO ÉQUIPEMENT, ENVIRONNEMENT, TRANSPORTS ET SERVICES

Tous les articles de la campagne

Fonctionnaires et agents publics : Tous en grève le 9 avril 2015 !

Communiqué de la Fédération générale des Fonctionnaires FO par FO Fonctionnaires

Pour faire suite à l’appel à la grève interprofessionnelle, lancé par la Confédération FO, la FGF-FO avec l’UIAFP-FO a pris l’initiative de proposer aux organisations syndicales de la Fonction publique de faire un appel commun. Un communiqué commun a pu être rédigé et diffusé avec la CGT, Solidaires, FSU (...)

Ça suffit ! Maintenant, le social !

L’Éditorial de Jean-Claude Mailly par Jean-Claude Mailly

« Nous voulons accélérer les réformes. Si nous allons au bout de ce que nous avons enclenché, nous aurons alors un bilan supérieur à ce qu’a pu faire l’Allemagne il y a dix ans ! »
Cité par Les Échos, le ministre de l’Économie, M. Macron, entend donc faire du « super Hartz », nom du ministre allemand du (...)