Allemagne : un projet de salaire minimum… sans les jeunes

La lettre électronique @ ctualités Europe – International n°20

La ministre du travail allemande Andrea Nahles a précisé mercredi 19 mars le projet de salaire minimum qui doit entrer en vigueur en janvier 2015. L’enjeu portait sur d’éventuelles exemptions contre lesquelles le DGB s’était élevé à de nombreuses reprises depuis plusieurs semaines.

La proposition présentée par la ministre comporte peu d’exceptions, contre l’avis du patronat qui souhaité exclure du champ d’application du salaire minimum des pans entiers du marché du travail : travailleurs saisonniers, mini-jobs, primo-arrivants sur le marché du travail, travailleurs de l’ex-RDA...

Toutefois, des exemptions subsistent et non des moindres : en effet, les jeunes de moins de 18 ans, les stagiaires et les chômeurs de longue durée pourront être rémunérés en deçà du montant prévu de 8,50 euros bruts de l’heure pendant les six premiers mois de leur activité.

Pour le DGB, le salaire minimum doit être introduit sans exceptions quelles que soient les formes de travail, il doit aussi bénéficier aux jeunes travailleurs. Pour Florian Haggenmiller, responsable du DGB-jeunes : « les jeunes ne doivent pas être considérés comme des travailleurs de seconde zone, il est totalement incompréhensible qu’à l’avenir les jeunes soient moins bien payés pour un travail identique que les salariés de plus de 18 ans. »

P.-S.

Sur le même sujet

Pour FO, la question des salaires est l’enjeu de la rentrée sociale, pas les réformes

InFO militante par Clarisse Josselin, L’Info Militante

Un agenda de rentrée chargé : après une intersyndicale le 30 août, le Premier ministre recevra les 1er et 2 septembre les organisations syndicales et patronales dans une série de rencontres bilatérales. Pour FO (qui sera reçue le 1er septembre), c’est surtout la question des salaires et de l’emploi qui est primordiale en cette rentrée sociale.

Salaires minimums au niveau européen

Communiqué de FO par Marjorie Alexandre, Secteur Europe - International

Après plusieurs semaines d’incertitudes et deux phases de consultation avec les interlocuteurs sociaux européens de janvier à septembre dernier, une proposition de directive de l’Union Européenne sur les salaires minimums a bel et bien été présentée par la Commission européenne le 28 octobre 2020.