Appel à l’action de la CSI concernant Gaza

Toute l’actualité

La Confédération syndicale internationale (CSI) est horrifiée par le nombre de morts qui ne cesse d’augmenter à Gaza, et qui s’élève désormais à plus de 1200 personnes. Une très grande majorité de morts et de blessés de Gaza sont des civils, qui ne trouvent absolument aucun endroit où se réfugier. Ces jours derniers, des infrastructures civiles ou appartenant aux Nations Unies, parmi lesquelles des logements, trois écoles, des hôpitaux et la seule centrale électrique du territoire, ont été détruites. Les conséquences sont très graves pour la population palestinienne aujourd’hui et elles se feront ressentir longtemps après la fin de cette opération militaire. Rien ne peut justifier ces attaques démesurées qui frappent à l’aveugle.

Les travailleurs et leur famille s’associent aux voix qui s’élèvent à travers le monde pour demander la négociation d’un cessez-le-feu immédiat et la fin du blocus qui emprisonne 1,9 million de personnes. Nous appelons également la communauté internationale à fournir une aide humanitaire d’urgence à Gaza, notamment de la nourriture, de l’eau, de l’assistance médicale et des groupes électrogènes. Toutefois, le seul moyen d’établir une paix durable et une compréhension mutuelle entre les peuples israélien et palestinien est de mettre fin à l’occupation des territoires palestiniens.

Par conséquent, nous appelons tous les gouvernements à faciliter la négociation d’un cessez-le-feu immédiat. Les attaques contre les civils sont contraires au droit international et nous soutenons l’appel des Nations Unies en faveur de la justice et de l’obligation de rendre des comptes. C’est pourquoi nous demandons l’interdiction immédiate de tous les transferts d’armes, directement ou indirectement. Mais l’action ne peut pas s’arrêter là. La communauté internationale, pas seulement les États-Unis et l’Égypte, doit prendre des mesures immédiates pour contraindre les parties à s’asseoir à la table des négociations afin de parvenir à un accord qui mette fin à l’occupation et qui favorise dans les deux camps l’assurance de la sécurité et le respect. La CSI appelle ses affiliées à commémorer, si l’on n’obtient pas de cessez-le-feu, trois semaines de conflit dévastateur, le jeudi 7 août 2014 :

1. Faites pression sur votre gouvernement (visites, appels, médias sociaux) pour qu’il soutienne l’arrêt immédiat de tous les transferts d’armes, de munitions et d’autres matériels et technologies militaires utilisés actuellement contre les civils ;

2. Organisez des manifestations silencieuses sur des lieux appropriés, en collaboration avec d’autres organisations de la société civile concernées, pour soutenir la négociation d’un cessez-le-feu, la fin du blocus de Gaza et un accord visant à mettre un terme à l’occupation de la Palestine maintenant ;

3. Apportez une aide financière d’urgence à l’action humanitaire organisée par la Fédération internationale des ouvriers du transport (ITF) au profit de Gaza).

La CSI communiquera davantage d’informations à ses affiliées lundi.

 Voir en ligne  : Confédération Syndicale Internationale

Sur le même sujet

Déplacement au Brésil de la délégation Force Ouvrière

International par Cristelle Gillard

Jean-Claude Mailly est au Brésil du 9 au 18 octobre 2015, au programme de ce déplacement : le bureau exécutif de la CSI et le Conseil Général de la CSI à Sao Paulo suivi du Congrès de la CUT toujours à Sao Paulo et d’une rencontre avec Forza Syndical à Rio.

J-C Mailly : « Fraternité, solidarité, coopération »

L’éditorial du Secrétaire général par Jean-Claude Mailly

Dans le cadre des relations de solidarité et fraternité internationales, j’ai conduit une délégation confédérale au Sénégal et au Burkina Faso, en lien avec les confédérations CNTS au Sénégal et ONSL au Burkina Faso, toutes deux adhérentes comme nous à la Confédération syndicale internationale.
Visites (...)