Chez STX, l’incertitude sur la livraison des navires russes inquiète FO

Emploi et Salaires par Clarisse Josselin

«  Classe-Mistral-Vladivostok-2014  » par Quoique
Quoique

Le 3 septembre, l’Élysée a suspendu, en guise de sanction, la livraison du premier des deux Mistral à la Russie, prévue en octobre. « Nous n’avons eu aucune information officielle et la direction nous demande de continuer à travailler, mais nous restons très vigilants », explique Nathalie Durand-Prinborgne, déléguée FO sur les chantiers navals STX de Saint-Nazaire.

Si le premier bateau est presque fini, le second occupe encore 300 salariés plus des sous-traitants. Or si le chantier s’arrête, ils seront au chômage technique. C’est d’autant plus inquiétant que, cette même semaine, STX a appris l’arrêt ou le report de cinq commandes de ferries par Brittany Ferries et la SNCM.

Clarisse Josselin Journaliste à L’inFO militante

Sur le même sujet

Chantiers de l’Atlantique : pourquoi l’État doit garder la main

InFO militante par Evelyne Salamero

Le chantier naval de Saint-Nazaire, le plus grand d’Europe, fait partie de ces entreprises stratégiques pour lesquelles FO appelle l’État français à défendre plus énergiquement, en particulier face aux appétits des investisseurs étrangers, par une prise de participation majoritaire dans leur capital.

STX Saint-Nazaire : une nationalisation hélas toute provisoire

Economie par  Valérie Forgeront

Le gouvernement a annoncé le 27 juillet sa décision de nationaliser le fleuron français de la construction navale, faisant valoir le droit de préemption de l’État. Mis en vente depuis octobre 2016 par leur propriétaire coréen, les chantiers STX France de Saint-Nazaire (Loire-Atlantique) -qui selon un (...)