Contrepartie du Pacte de Responsabilité et de Solidarité

Communiqué FO Transports par Transports et logistique

Faisant suite à la conférence sociale des 7 et 8 juillet dernier, le Ministre du Travail de l’Emploi et du Dialogue Social, Monsieur Rebsamen, nous invite ce jour à 14h pour mettre en place les contreparties du Pacte de Responsabilité et de Solidarité.

La Fédération Nationale des Transports et de la Logistique FO-UNCP, en accord avec la décision de ses instances, Bureau Fédéral et Commission Exécutive du mois de juin dernier, ne répondra pas favorablement à l’invitation du Ministre.

En effet, les poches des salariés sont vides et ils n’ont plus rien à donner.

La politique d’austérité menée actuellement par le gouvernement accroît les inégalités entre les salariés, les chômeurs, les retraités.

Aucune contrepartie réelle n’est demandée au patronat face à ces nombreux cadeaux : CICE, Pacte de Responsabilité, seuil sociaux…

Au contraire, on préfère stigmatiser les chômeurs qui ne sont en rien responsables de cette crise, on préfère s’en prendre aux salariés et aux retraités qui n’en sont pas plus responsables.

Si nous faisons un constat, notamment dans le secteur du Transport routier de marchandises (TRM), nous pouvons voir qu’en matière salariale 1 seul coefficient est au dessus du Smic de 18 centimes d’euros, tous les autres sont en dessous.

Pour notre Fédération la formation professionnelle, la complémentaire santé, les classifications… sont des sujets importants, mais avant tout se sont les salaires qui comptent.

La Fédération Nationale des Transports et de la Logistique FO-UNCP ne se rendra donc pas à cette grande messe qui ne fait qu’entériner la politique d’austérité et les cadeaux aux patronats qui sont fait par ce gouvernement.

 Voir en ligne  : FO Transports

Transports et logistique Secrétaire général

Sur le même sujet

Salaires : les routiers prêts à relancer les blocages le 15 mars

Emploi et Salaires par Clarisse Josselin

Sans reprise des négociations salariales, les chauffeurs routiers seront en grève illimitée avec des actions dures, à l’appel d’une intersyndicale dont FO fait partie. Le dialogue avait été rompu le 9 février, sur des propositions patronales insuffisantes.
Dans la continuité de la mobilisation de (...)

Conflit des routiers : nouvel échec de la négociation

Emploi et Salaires par Evelyne Salamero

La négociation du 26 mars sur les salaires des routiers a échoué. Sur trois fédérations patronales, seule l’OTRE a proposé une seconde augmentation (entre 0,4 et 0,6 % selon les coefficients) en plus de sa première proposition (entre 1,1 et 2,2 %), mais au 1er octobre seulement et à condition qu’entre en (...)