Déclaration du Bureau confédéral du 26 mai 2014

Service Public

Depuis des années Force Ouvrière souligne que les politiques d’austérité sont suicidaires, socialement, économiquement et démocratiquement. Ce sont les périodes de crise et de paupérisation qui favorisent les idéologies du rejet de l’autre.

C’est la raison pour laquelle Force Ouvrière les combat concrètement en revendiquant des augmentations de pouvoir d’achat, une politique industrielle ambitieuse, une vraie et grande réforme fiscale, un grand débat sur le rôle et les missions du service public républicain et en s’opposant au « pacte de responsabilité ».

Les résultats des élections municipales et européennes confirment le danger de ces politiques.

Pour le Bureau Confédéral de Force Ouvrière, il est maintenant primordial que les pouvoirs publics, y compris pour des raisons démocratiques, réorientent sur le fond leur politique économique et sociale.

Promouvoir la république et la démocratie, défendre les valeurs de liberté, d’égalité, de fraternité et de laïcité, nécessite, au delà des discours et de la communication, des actes concrets.

Pour ce qui la concerne, Force Ouvrière maintient ses analyses et revendications et appelle les travailleurs à soutenir le syndicalisme libre et indépendant qu’elle incarne.

Les derniers communiqués Tous les communiqués

Réforme du CESE - FO s’adresse au Premier ministre

Communiqué de FO par Yves Veyrier

Alors que le projet de loi organique relatif aux conditions de fonctionnement et à la composition du Conseil économique, social et environnemental (CESE) est à l’ordre du jour au Conseil des ministres, FO s’est adressée au Premier ministre.

Rétablissement de la prime Naissance

Communiqué de FO par Serge Legagnoa

Le 25 juin 2020, la proposition de loi de M. Lurton qui consiste à rétablir le versement de la prime à la naissance au 7e mois de grossesse d’un montant de 947,32 euros, a été adoptée en première lecture à l’unanimité.