En Grèce, le nombre des naissances a chuté

Le chiffre de la semaine par  Michel Pourcelot

En Grèce, le nombre des naissances a chuté à 100 371 en 2012, soit le plus bas depuis 1955, tandis que celui des enfants mort-nés a augmenté de 21% entre 2008 et 2011 en raison de la restriction de l’accès aux soins anténatals. Et ce sont seulement quelques-uns des chiffres tirés d’une étude sur les liens entre santé et crise économique en Grèce, publiée le 24 février dernier dans le magazine de santé britannique Lancet. Même la malaria est revenue dans les bagages de la Troïka, bardés de mesures d’austérité draconiennes : elle avait été éradiquée en 1974. Pour Lancet, les résultats de son enquête contredisent les déclarations du gouvernement grec, affirmant que les coupes claires dans les services de santé n’ont pas affecté les Grecs. L’austérité nuit gravement à la santé.

 Michel Pourcelot Journaliste à L’inFO militante

Sur le même sujet

Les travailleurs grecs ne se résignent pas

Face à la troïka par Evelyne Salamero

Alors que la Grèce poursuit sa politique d’austérité pour la cinquième année consécutive, une nouvelle grève générale a eu lieu le 9 avril, à l’appel de la confédération GSEE pour le secteur privé et de la fédération des fonctionnaires ADEDY.