Le syndicat FO votera contre le Plan Social en Comité d’Etablissement et CHSCT

Communiqué de FO Métaux par Métaux

Après les phases de négociations ayant conduit à l’élaboration d’un accord majoritaire signé par deux organisations syndicales, le processus de consultation des représentants du personnel va se dérouler.

FO Renault Trucks lors de ces différentes consultations se prononcera contre le plan social visant à la suppression de 508 CDI et 800 sous-traitants en France.

A ce jour, il n’existe aucune garantie que le plan de départ volontaire suffise à éviter des licenciements contraints. Ceci alors que l’objectif annoncé par le P-DG est uniquement l’augmentation des profits.

L’avenir de l’entreprise en France et de la marque Renault Trucks en particulier est mis en danger par la perte de compétences, de capacité de production et d’investissements en Recherche & Développement.

Les salariés de l’entreprise, dont l’investissement a permis la sortie inédite d’une nouvelle gamme complète de produits sont délibérément mis en danger par cette restructuration dont les impacts en terme de charge de travail n’ont pas été évalués convenablement.

Les expertises demandées par les représentants du personnel auprès de cabinets spécialisés démontrent des exigences de résultats déraisonnables et incompatibles en terme de délai avec la capacité de l’entreprise.

FO soutient cependant l’accord majoritaire proposé à la signature des organisations syndicales représentatives qui devrait permettre de limiter le nombre de licenciements.

FO laisse à la direction de l’entreprise la responsabilité des conséquences de ce plan que ce soient les éventuels licenciements contraints comme le coût matériel et humain d’une telle initiative.

 Voir en ligne  : FO Métaux - Site internet

Métaux Secrétaire général

Sur le même sujet

Métallurgie : Grève chez Renault Trucks contre les suppressions d’emplois

Emploi et Salaires

Un millier de cadres et techniciens de Renault Trucks à Lyon (groupe Volvo) étaient en grève et ont manifesté le 9 juin, à l’appel de FO et des cinq autres syndicats de l’entreprise, contre un plan social de plus de 500 suppressions d’emplois sur le site. Les syndicats craignent des licenciements secs. (...)

Résolution du Comité confédéral national de FO des 23 et 24 septembre 2020

Communiqué de FO

Réuni à Paris les 23 et 24 septembre 2020, le CCN rappelle son indépendance à l’égard du patronat, des gouvernements, des partis, des groupements ou rassemblements politiques, des sectes philosophiques. Il réaffirme d’une façon générale son opposition à toute influence extérieure au mouvement syndical, rappelant par là le préambule des statuts de la CGT-FO.

Ford Blanquefort : un coup de massue pour les salariés

Emploi et Salaires par Valérie Forgeront

L’annonce est tombée lors du comité central d’entreprise qui se tenait le 13 décembre. La direction de Ford Aquitaine Industries (FAI) rejette le plan de reprise de son site de Blanquefort en Gironde par le seul repreneur déclaré, le groupe franco-belge Punch. Sans retour sur cette décision, cela signifie le licenciement de 850 salariés.