La santé au travail une priorité

Force Com par Postes et Télécommunications

Depuis 2003, à l’initiative de l’Organisation Internationale du Travail (OIT), la journée mondiale pour la sécurité et la santé au travail est organisée, chaque année, le 28 avril. Elle est l’occasion de mettre en lumière des enjeux souvent sousestimés. Chez Orange, de nombreux risques classiques sont en recul grâce à l’amélioration de la réglementation en matière de sécurité au travail et à l’action des représentants du personnel, notamment dans les CHSCT.

Cependant de nouvelles formes de risques professionnels ont fait un véritable boum dans l’entreprise.

LES TMS (troubles musculosquelettiques) : LE CORPS EN SOUFFRANCE

Les TMS regroupent une quinzaine de maladies qui affectent aussi bien les membres supérieurs qu’inférieurs ainsi que la colonne vertébrale. Ils constituent une affection particulièrement répandue chez Orange. Tous les métiers et toutes les activités sont concernés. Ils touchent particulièrement les salariés de plus de quarante ans et les femmes. Pour lutter efficacement contre ce fléau, FO Com juge nécessaire d’analyser toutes les situations de travail, en prenant en compte l’avis des salariés concernés.

LES RPS (risques psychosociaux) : QUAND LE DANGER VIENT DE L’ENTREPRISE

Ces dernières années ont vu se multiplier les atteintes à la santé mentale des salariés. Des suicides en lien avec le travail, des situations de forte souffrance et de désarroi, des dépressions, des troubles de la concentration, du sommeil… La liste des maux psychologiques dont le travail et les relations de travail peuvent être la cause est longue. Dans certains établissements, le repli, le silence, la résignation ont fait place à la colère. Dans d’autres, on constate l’épuisement professionnel de salariés (burn out) qui voient leurs charges de travail et leurs contraintes augmenter. Il est indispensable que la Direction d’Orange reconnaisse le lien manifeste entre les RPS et l’organisation du travail et qu’elle mette sur la table les problèmes relatifs aux évolutions du travail en général et aux réorganisations en particulier.

TRAVAILLER EN BONNE SANTÉ, UN OBJECTIF PARTAGE ?

Mettre en avant la journée internationale de la santé au travail est un moyen pour attirer l’attention de la Direction d’Orange et de ses salariés sur l’importance de la prévention ! Il existe encore de très nombreux progrès à accomplir dans les services. La prévention doit être au coeur de l’action de l’entreprise et si l’on veut faire baisser durablement les atteintes à la santé physique et psychologique, un effort conséquent doit être fait. Dans ce domaine de la prévention, les CHSCT ont un rôle très précieux. Il n’est donc pas acceptable que la Direction d’Orange cherche à réduire leurs prérogatives des CHSCT, a en contester les décisions. FO Com est déterminée à redonner au travail son caractère humain. C’était tout le sens de cette journée du 28 avril 2014 pendant laquelle les militants ont distribué des bracelets et tracts pour marquer l’événement.

 Voir en ligne  : Force Com n°73

Postes et Télécommunications Secrétaire général

Sur le même sujet

Burn-out, des constats mais encore peu de mesures

Risques psychosociaux par Nadia Djabali

Le syndrome d’épuisement professionnel ou burn-out pourra-t-il enfin être classifié en maladie professionnelle ? Pas si simple. D’abord parce que sa définition souffre de contours mal définis rendant mal aisé une prise en charge efficace. Un rapport parlementaire présenté le 15 février, pointe le manque de reconnaissance de ce syndrome lié à l’activité professionnelle.

FO se mobilise à Orange

28 avril 2014 « Journée mondiale pour la sécurité et la santé au travail » par Postes et Télécommunications

Depuis 2003, chaque année le 28 avril, l’Organisation Internationale du Travail a entrepris d’observer une « Journée mondiale pour la sécurité et la santé au travail » en mettant l’accent sur la prévention des accidents du travail et maladies professionnelles.
Pour le syndicat Force Ouvrière (FO COM) du (...)

Un diagnostic limpide : la santé au travail en piteux état

Communiqué de Force Ouvrière par Jocelyne Marmande

À l’occasion de la remise du rapport « Aptitude et médecine du travail » le 21 mai 2015, Force Ouvrière réaffirme haut et fort que non seulement les réformes engagées ne sauveront pas la médecine du travail, mais, pire, que cette dernière ne garantira plus la protection de millions de travailleurs en (...)