Congrès de l’UD FO 35 - 2019

Ille-et-Vilaine : une ligne claire de combat

Congrès d’UD par Michel Pourcelot

C’est par la trilogie « Unité, clarté et combativité » que Fabrice Lerestif a conclu, le 27 septembre 2019, le 37e congrès de l’Union Départementale (UD) d’Ille-et-Vilaine (35), qui a vu sa réélection en tant que secrétaire général. Face à la régression économique, sociale et démocratique qui fait rage, il entend se positionner sur la base de revendications claires.

Ce 37e Congrès s’est déroulé dans la salle de l’Aumaillerie, à La Selle-en-Luitré, en périphérie de Fougères (35), sous la présidence du secrétaire général de FO, Yves Veyrier. Celui-ci ayant dû partir rencontrer le président de la République à la demande de ce dernier, Marjorie Alexandre, secrétaire confédérale a pris le relais du secrétaire général. 78 syndicats étaient présents. Au total, quelque 400 personnes étaient réunies pour l’occasion, dont 357 délégués et plusieurs secrétaires généraux de fédérations.

Travail obscur mais fécond

Dans le cadre de la présentation du rapport d’activité, Fabrice Lerestif a pu se féliciter de bons résultats, avec 17 nouvelles implantations dans les secteurs du transport, du bâtiment, de la métallurgie, de la chimie, du commerce, des services, de l’action sociale et du nettoyage. Il a souligné qu’elles peuvent naître parfois avec un effet retard », fruit d’un « travail obscur pouvant se révéler fécond. Il s’est également réjoui qu’à la ville de Rennes (autour de Jérôme Jourdan et son équipe renouvelée) FO est devenue la deuxième organisation (nous étions 5e aux précédentes élections) avec 22% des voix tandis qu’à La Poste avec les camarades Laetitia Thébault, Pascal Guéna et Sébastien Toyer notamment ont été obtenus 26,49 % à la plateforme colis et 26,53 % à la Banque Postale.

Participe passé, présent et futur

C’est à l’unanimité que Fabrice Lerestif a été réélu secrétaire général, comme la résolution qui a été adoptée. Même chose pour le rapport d’activité, hormis une abstention. L’élection des 42 membres de la commission exécutive a respecté la parité et témoigné non seulement d’un renouvellement (neuf arrivants) mais aussi d’un rajeunissement dont s’est réjoui Fabrice Lerestif. La tendance se lit d’ailleurs dans le rapport d’activité : les 9 stages « Découverte », réunissant les nouveaux militant(e)s, auront rassemblé plus de 180 camarades (…) avec une moyenne d’âge inférieure à 35 ans et une proportion de femmes très proche de 50 %. Et Fabrice Lerestif de raconter comment un jeune étudiant salarié non-syndiqué, inquiet des rumeurs d’affaiblissement des syndicats, était venu lui apporter sa contribution, un chèque de 50 euros, en s’alarmant de qui va nous défendre. Une immense responsabilité a estimé le secrétaire général de l’UD FO d’Ille-et-Vilaine.

Un rajeunissement qui ne fait pas oublier le passé, loin de là : en 2018, Fabrice Lerestif et René Caillère, militant historique, ont signé avec la mairie de Fougères une convention de mise à disposition des archives de FO, qui remontent à la création même du syndicalisme CGT. L’UD 35 est l’une des rares unions départementales en France qui a conservé autant d’archives. Mais le plus important c’est la transmission de la mémoire des anciens a fait remarquer Fabrice Lerestif, pour qui pour savoir où l’on va, il faut savoir d’où l’on vient !. Occasion de rappeler que Fougères a été longtemps une place-forte ouvrière, dotée d’une importante industrie de la chaussure, dans laquelle une grève massive s’était déclenchée en 1906 en réponse à une attaque patronale sur les salaires. Après plus de cent jours d’un conflit dur et la manifestation d’une importante solidarité pour soutenir les grévistes aux prises avec des lock-out, la victoire avait été obtenue.

Pour la saluer, Jean Jaurès s’était déplacé à Fougères en février 1907. La camaraderie en toutes circonstances, c’est aussi cela l’UD Force Ouvrière a déclaré Fabrice Lerestif, en rappelant les vertus du combat, de l’émotion et de l’unité, même si cela a un coût.

112 ans après, en ce 27 septembre 2019, le congrès de l’UD FO d’Ille-et-Vilaine s’est fermement inscrit dans la résolution unanime du CCN, qui propose de rejoindre, par un appel interprofessionnel, la grève unie des syndicats de la RATP et des transports à compter du 5 décembre prochain pour empêcher et mettre en échec le projet de loi Macron-Delevoye.

Michel Pourcelot Journaliste