Mory Ducros : Accord dérogatoire Congé de fin d’activité (CFA)

Communiqué de la Fédération Nationale des Transports et de la Logistique FO par Transports et logistique

Les paroles des hommes politiques, il est vrai, n’engagent que ceux qui y croient.

Pourtant dans le dossier Mory Ducros, le Ministre du redressement productif Mr Montebourg, le Ministre du travail M. Sapin et le Ministre Délégué au Transports M. Cuvillier avaient l’air sincères quant à la possibilité de réactiver l’accord dérogatoire concernant les conducteurs 12 mois avant leur départ effectif en CFA.

Pour cela, il fallait bien entendu que tout le monde mette la main à la poche autant OS/OP que l’état.

Quelle ne fût pas notre surprise lors de la réunion de la Commission Mixte Paritaire du 31 mars 2014, lorsque le Président nous annonça que l’État était favorable à un accord dérogatoire mais en aucun cas celui-ci ne participerait au financement de cet accord.

FO-UNCP rappelle à nos hommes politiques qui ont pris des engagements sur le dossier Mory Ducros, que les caisses du Fongecfa (gestionnaire du CFA routier) sont plus que vides, qu’il a fallu trouver deux accords en catastrophe pour éviter un dépôt de bilan de l’institution et qu’il n’est pas possible aujourd’hui, contrairement à 2010, de prendre en charge seul le coût de cet accord dérogatoire.

Si le gouvernement ne veut pas participer au financement de cet accord, alors non seulement il ne respectera pas la parole donnée par ses trois Ministres, mais en plus il prendra seul la responsabilité d’envoyer les chauffeurs routiers victimes de plans sociaux, directement à la case Pôle emploi plutôt que CFA.

 Voir en ligne  : Fédération Nationale des Transports et de la Logistique FO – Site Internet

Transports et logistique Secrétaire général

Sur le même sujet

Routiers : le financement de la retraite anticipée en négociation

Emploi et Salaires par Valérie Forgeront, journaliste L’inFO militante

Il s’agit cette fois de consolider l’avenir du Congé de fin d’activité (CFA). Le congé de fin d’activité a été créé en 1996 à l’issue d’une longue grève de douze jours. Son lancement effectif en 1997 a bénéficié d’abord aux chauffeurs routiers du transport de marchandises puis a été étendu aux chauffeurs du (...)