« Rendez-nous nos filles ! »

Nigeria par Anne Baltazar

Dans la nuit du 13 au 14 avril 2014, plus de 200 jeunes filles entre 15 et 18 ans étaient enlevées dans leur lycée au Nigeria.

Le groupe islamiste armé Boko Haram, qui s’oppose à l’instruction des femmes, a revendiqué cet acte et a annoncé que ces jeunes filles seraient mariées de force ou vendues comme esclaves…

Le kidnapping et le projet de vente et de mariage forcé de ces jeunes lycéennes est une attaque directe contre un droit fondamental, l’éducation des filles et des femmes, condition de leur émancipation.

Pour Force Ouvrière :

  • l’esclavage sexuel et le viol des filles et des femmes doivent être dénoncés et combattus sans relâche !
  • l’accès à l’éducation ne doit en aucun cas être ciblé ou limité.

Les droits humains fondamentaux, le droit universel à l’éducation, les droits des femmes et des filles, doivent être garantis partout, afin qu’aucune religion, aucune idéologie politique, ne puisse imposer sa loi contre la vie, le corps et la liberté des femmes.

Anne Baltazar Conseillère confédérale en charge du handicap

Les derniers communiqués Tous les communiqués

Retraites - Renforcer et élargir dès maintenant la mobilisation !

Communiqué de FO par Yves Veyrier

La confédération réunissait ce jour l’ensemble de ses fédérations nationales de tous les secteurs d’activité : métallurgie, automobile, aéronautique, chimie, raffineries, pharmacie, textile, agro-alimentaire, grande distribution, restauration, agriculture, commerce, services à la personne, banque, (...)

Retraites : première réaction à l’allocution du Premier ministre

Communiqué de FO par Yves Veyrier

Le bureau confédéral de FO constate que le Premier ministre a confirmé essentiellement la volonté du gouvernement de mettre en place un régime unique par points supprimant l’ensemble du système existant et ses régimes. Il accélère même le calendrier législatif avec l’annonce d’un projet de loi en conseil des ministres le 22 janvier et sa présentation au parlement fin février.

Toujours plus mobilisé-es pour gagner !

Communiqué intersyndical par Yves Veyrier

Les organisations CGT, FO, FSU, Solidaires, MNL, UNEF et UNL constatent que le mouvement contre le projet de réforme des retraites s’est inscrit depuis le 5 décembre dans la durée avec notamment des reconductions importantes de grève et avec l’entrée de nouveaux secteurs professionnels dans les actions de grève, de débrayages et de mobilisation.