Ordre national des infirmiers : continuons d’exiger son abrogation

Communiqué de la Fédération des Personnels des Services Publics et des Services de Santé FO par Services publics et de Santé

Depuis sa création, FO, comme la quasi totalité des organisations syndicales, a pris position contre l’ordre national des infirmiers (ONI) et à l’obligation faite aux professionnels de payer une cotisation annuelle pour travailler. Cette position constante vaut également pour les masseurs kinésithérapeutes et les pédicures-­podologues.

Le principe de l’abrogation de l’ONI devait figurer dans le projet de loi santé. Or dans la version du projet de texte soumis pour avis au conseil supérieur de la fonction publique, le 11 septembre 2014, ce point ne figure pas.

Par lettre en date du 8 septembre 2014, FO demande à la Ministre de la santé que l’abrogation de l’ONI soit inscrite dans un projet de loi, seul un texte législatif peut prononcer sa suppression.

Dans cette même lettre, FO demande l’arrêt immédiat des poursuites à l’encontre des professionnels qui refusent de se soumettre à cette obligation.

FO continuera d’exiger l’abrogation des ordres paramédicaux.

Paris le 8 septembre

 Voir en ligne  : Courrier à Madame Marisol Touraine, Ministre des Affaires Sociales et de la Santé

Services publics et de Santé Secrétaire général

Sur le même sujet

Les infirmières et infirmiers sous le feu des décrets

Santé par Françoise Lambert, journaliste L’inFO militante

Deux décrets publiés au Journal officiel en plein mois de juillet signent de nouvelles attaques contre les personnels de santé et l’hôpital public. Le premier officialise l’inscription automatique des infirmières et infirmiers à l’Ordre national infirmier, obligeant de fait les infirmiers salariés à payer pour travailler. Le second entérine la naissance du métier d’ infirmier en pratique avancée. Une béquille à la pénurie médicale organisée, dénonce FO-Santé.

En Polynésie, FO montre sa force

Congrès UD par Clarisse Josselin, journaliste L’inFO militante

Le VIe Congrès de la Confédération des syndicats des travailleurs de Polynésie Force Ouvrière (CSTP-FO) s’est tenu à Papeete le 23 avril avec près de 200 participants, sous la présidence de Michelle Biaggi. Le Secrétaire général Patrick Galenon a été réélu dans ses fonctions pour un quatrième mandat.