PSA « Back in the race »

Communiqué du Comité de coordination FO Peugeot Citroën par Métaux

Aujourd’hui Carlos Tavares, le nouveau patron de PSA, présente à Paris sa nouvelle stratégie sous le nom de « Back in the race ». C’est une relance du Groupe PSA avec de nouveaux moyens :

1. Le Nouveau Contrat Social signé par FO

Grâce à la signature par FO du Nouveau Contrat Social et des investissements sur notre territoire qui vont avec, aujourd’hui PSA maintient 72 000 emplois en France tout en augmentant son développement à l’international : c’est une réussite pour le syndicat FO qui a toujours dit OUI à la mondialisation, mais NON aux délocalisations.

2. Un nouveau patron qui augmente le développement mondial du Groupe PSA

Carlos Tavares fait profiter le Groupe PSA de son expérience internationale et répond ainsi à une revendication FO.

En effet, FO dénonce depuis des années la désorganisation de PSA sur les marchés émergents, comme la Russie ou l’Amérique du Sud : PSA avait jusque-là une vision bien trop usitée des marchés émergents en essayant de vendre des véhicules en décalage avec les attentes des Clients.

Aujourd’hui Carlos Tavares amène une réorganisation internationale enfin cohérente et conquérante, avec la création de 6 Directions Mondiales auxquelles il affirme donner de vrais moyens pour exprimer le savoir-faire PSA à travers le Monde.

3. Un patron passionné d’automobile et ça tombe plutôt bien !

FO souhaite que les hommes et les femmes du Groupe PSA retrouvent l’envie et la fierté de faire de belles automobiles, cette fierté et cette envie qui ont fait du Groupe PSA un fleuron industriel français depuis plus d’un siècle.

Avec la nouvelle 308, élue voiture de l’année 2014, les Salariés du Groupe ont démontré leur savoir-faire.

Avec Back in the race, Carlos Tavares, homme passionné depuis 33 ans par l’automobile, veut capitaliser sur ce savoir-faire et enfin redonner cette envie et cette fierté à tous les Salariés du Groupe, FO s’en félicite.

Il veut développer des véhicules qui répondent mieux aux nouvelles attentes de nos Clients, comme des Cross-Over, des 4x4, des Hybrides et des véhicules autonomes : ces véhicules ne sont pas l’apanage de la concurrence germanique, les salariés du Groupe PSA sauront les concevoir et les fabriquer.

4. Une nouvelle stratégie pour retrouver les bénéfices

Carlos Tavares veut augmenter les bénéfices du Groupe en s’appuyant sur une différenciation beaucoup plus claire des 3 marques du Groupe, ainsi qu’avec des véhicules plus rentables et répondant mieux aux nouvelles attentes des Clients.

Ainsi PSA va développer moins de véhicules, 26 en 2022 contre 47 aujourd’hui, mais beaucoup mieux :

 la rentabilité de chaque nouveau véhicule sera augmentée car ils reposeront tous sur seulement 2 plateformes en 2022, contre 7 plateformes aujourd’hui.

 d’ici 2022, chaque nouveau véhicule sera vendu dans deux fois plus de pays qu’aujourd’hui.

Le retour des bénéfices est vital pour le Groupe PSA et Carlos Tavares a raison d’en faire LA priorité pour le Groupe PSA.

Mais il faudra aussi que les Salariés s’y retrouvent.

Ainsi, quand FO accepte des efforts en 2014 dans l’intérêt de l’entreprise, c’est pour mieux permettre le rebond de PSA.

Mais FO revendique que le retour des bénéfices pour PSA soit accompagné d’augmentations salariales et de primes d’intéressement en juste proportion pour les Salariés.

5. Un Groupe plus stable

Grâce à la recapitalisation orchestrée efficacement par son ancien patron, Philippe Varin, le Groupe PSA dispose désormais de moyens financiers à la hauteur de ses ambitions.

Le Groupe dispose maintenant de solides partenaires, GM qui va apporter des véhicules dans les usines françaises du Groupe et Dong-Feng qui peut ouvrir les portes du marché asiatique.

Depuis des années, FO dénonce les incohérences entre le Directoire et le Conseil de surveillance du Groupe et qui ont coûtés des parts de marché.

Mais aujourd’hui, avec la famille Peugeot, Dong-Feng et l’État Français désormais à égalité, le Groupe dispose maintenant d’une organisation de l’actionnariat cohérente avec les objectifs de son nouveau patron.

FO salue l’arrivée Carlos Tavares à la tête du Groupe PSA, nous saluons ses ambitions et son enthousiasme. Nous espérons que sa réussite fera oublier les erreurs du passé et nous lui rappelons que cette réussite devra être aussi au bénéfice des salariés qui jusqu’à maintenant ont faits beaucoup d’efforts pour faire survivre leur entreprise. FO continuera de veiller à l’intérêt des salariés.

 Voir en ligne  : FO Métaux - Site internet

Métaux Secrétaire général

Sur le même sujet

Delphi France : Fermeture du site de Périgny en 2016

Communiqué de FO Métaux par Métaux

La Direction de l’équipementier automobile Delphi France a annoncé, lors du Comité Central d’entreprise du 4 mai 2015, la fermeture du site Delphi France à Périgny qui produit des injecteurs.
La fermeture du site de Périgny concerne 320 salariés qui risquent de perdre leurs emplois.
La direction (...)

Automobile : la transition écologique devra préserver les emplois

Toute l’actualité par Valérie Forgeront, journaliste L’inFO militante

Si elle peut contribuer à protéger l’environnement, la mutation industrielle du secteur de la construction automobile, pour davantage d’écologie, menace des centaines de milliers d’emplois s’inquiète FO Métaux. La fédération demande à l’État des mesures d’accompagnement pour une filière qui compte plus de deux millions de salariés en France.

Ascométal victime de la voracité de ses actionnaires

Toute l’actualité par Mathieu Lapprand

Depuis le 6 mars dernier, le groupe sidérurgique Ascométal, spécialiste des aciers spéciaux, est placé en redressement judiciaire. Les 1 900 salariés sont aujourd’hui dans l’attente de l’intermédiation du ministère du Redressement productif, qui a pris ce dossier en main.