Toute l’actualité

Portrait | Le parcours d’un ingénieur syndicaliste

, Mathieu Lapprand

Recommander cette page

Laurent Devimes est délégué syndical FO de Space Systems, l’une des composantes d’Airbus Defence and Space. Entré dans le groupe il y a 25 ans, Laurent a travaillé sur des éléments du lanceur d’Ariane 5, puis il a choisi d’évoluer et a obtenu le titre d’ingénieur par le biais du dispositif NFI [1]. Il nous raconte sa venue au syndicalisme : « J’ai toujours été convaincu de la nécessité pour les salariés de se syndiquer afin de maintenir un équilibre dans la relation entre l’employeur et le salarié, explique-t-il. Ma formation d’ingénieur m’a permis de structurer mes éventuelles critiques, d’étayer mes analyses pour, en cas de besoin, aller à l’encontre du discours dominant, explique le syndicaliste qui poursuit. La coordination est totale entre les représentants des trois collèges, et nos propositions, nos positions et revendications sont globales. »

En tant que délégué syndical, Laurent défend évidemment des salariés, négocie des accords et participe à diverses instances, telles qu’IndustriALL Global Union, fédération syndicale internationale représentant 50 mil­lions de salariés de 140 pays. En tant que syndicaliste, il a pu suivre la formation de l’IHEDN (Institut des hautes études de défense nationale) ou participer à des groupes de travail sur les pôles de compétitivité. Autant d’expériences aussi diverses qu’enrichissantes pour cet esprit curieux : « Ce qui m’intéresse dans ces instances, c’est de mettre le doigt sur le dumping social, faire valoir un autre point de vue, donner un autre éclairage et tout cela au service des salariés », conclut le syndicaliste.