Travail du dimanche : oui à la concertation, non à la généralisation

Communiqués par Didier Porte

Le travail du dimanche revient sur le devant de la scène à l’occasion de cette rentrée de septembre déjà bien chargée sur le plan de l’actualité économique et sociale.

Le Gouvernement souhaite faire passer sa réforme du travail du dimanche par voie d’ordonnance sans qu’il y ait ainsi de véritable débat parlementaire. Une telle démarche ne peut que susciter une désapprobation de notre part. Pour rappel, le rapport Bailly de décembre 2013 indiquait que l’examen de l’ensemble de ces propositions gagnerait à être précédé d’une concertation nationale interprofessionnelle. Force Ouvrière se montrera vigilante quant à la tenue d’un tel débat et ne manquera pas de faire valoir ses positions durant cette concertation.

Le travail du dimanche ne favorise pas davantage la consommation. Le pouvoir d’achat des ménages n’est pas extensible en ces périodes de crise. L’ouverture plus large des magasins le dimanche nuira très certainement aux petits commerces, qui n’auront pas toujours la possibilité d’ouvrir 7 jours sur 7, et par voie de conséquence à ses salariés. Au surplus, le travail du dimanche déstructure la vie privée et familiale et favorise le travail à temps partiel.

Pour toutes ces raisons, FO s’est toujours montrée hostile à toute extension du travail dominical. Force Ouvrière ne cesse de rappeler que le travail dominical doit garder un caractère dérogatoire et exceptionnel. Demain, l’exception ne doit pas devenir la règle !

Didier Porte Secrétaire confédéral au Secteur des moyens et de la logistique

Les derniers communiqués Tous les communiqués

Une victoire juridique européenne contre le plafonnement des indemnités : bonne nouvelle pour les travailleurs français !

Communiqué de FO par Frédéric Souillot, Marjorie Alexandre

Le syndicat italien CGIL a obtenu gain de cause devant le Comité Européen des Droits Sociaux (CEDS) – organe officiel chargé d’interpréter la Charte Sociale Européenne – dans une décision publiée le 11 février dernier contre le plafonnement des indemnités pour licenciement injustifié introduit par le Jobs Act – une réforme du droit du travail italien de 2015 – similaire au plafonnement français introduit par les ordonnances travail de septembre 2017.

Privatisation du paiement de l’impôt !

Communiqué de FO par Nathalie Homand

Suite à l’obligation du paiement en ligne sur Internet pour tout impôt supérieur à 300 € et l’interdiction de régler en espèces dans certaines trésoreries, les contribuables pourront bientôt acquitter leurs impôts, taxes ou même factures de cantines dans plus de 600 bureaux de tabac dans certains départements pour la phase expérimentale.