À l’Ehpad de Sauveterre-de-Guyenne, la suspension de la fermeture est une première victoire

InFO militante par Chloé Bouvier, L’Info Militante

DR

Soulagement pour les 26 salariés de l’Ehpad Korian de Sauveterre-de-Guyenne en Gironde, à l’annonce, le 12 octobre, de la décision de suspendre la fermeture de l’établissement. Cette annonce fait suite à une large mobilisation lancée par les salariées accompagnées par FO. Le syndicat de la structure reste vigilant.

C’est une première victoire pour les salariées de l’Ehpad Korian à Sauveterre-de-Guyenne en Gironde. La fermeture de l’établissement est suspendue, annonçaient le 12 octobre l’Agence régionale de santé (ARS) et le conseil départemental de Gironde. Un rebondissement qui réjouit les salariées et montre combien leur mobilisation a été cruciale.

Le jeudi 21 septembre, lors d’une réunion municipale, la direction de Korian avait annoncé la fermeture de l’établissement au printemps prochain. Un choc pour les 26 salariés, majoritairement des femmes, mais aussi les familles des 36 résidents. Même si des rumeurs circulaient, la nouvelle a été une vraie épreuve pour ces salariées, raconte Lucie Rodriguez, déléguée syndicale centrale à Korian. Mais très vite, elles se sont mobilisées. Dès le lundi suivant, elles se sont relayées pour rester à l’entrée de l’établissement avec des pancartes, afin de montrer à la direction leur refus de cette décision. L’Ehpad, elles y sont très attachées.

Il y a un intérêt à maintenir des petits établissements de proximité

Le projet de fermeture n’est pas nouveau. En 2016, alors que l’Ehpad appartenait à Omega, avant son rachat par Korian, l’ARS et le conseil départemental avaient validé le projet de transfert des lits dans deux autres établissements voisins. En septembre, la direction nous a annoncé avoir repris ce projet car l’Ehpad était trop vétuste. Et c’est un fait, mais pourquoi pas le rénover plutôt que de le fermer ? Du côté de la municipalité de Sauveterre-de-Guyenne, Le motif de fermeture serait purement économique explique-t-on du côté de la municipalité de Sauveterre-de-Guyenne. La direction de Korian a estimé à 11 millions d’euros la rénovation du site.

Le groupe Korian est un groupe appartenant au secteur lucratif, or un établissement comme celui-là avec 42 lits n’est pas très intéressant pour générer du profit, pointe Lucie Rodriguez. Or, alors que des scandales éclatent dans les Ehpad comme ceux d’Orpéa, il y a un intérêt à maintenir des petits établissements de proximité, comme celui de Sauveterre. D’autant que le site revêt un véritable intérêt pour le village, notamment par les retombées économiques que sa présence génère : l’Ehpad permet de maintenir la pharmacie et divers commerces.

Cette première victoire en appelle d’autres !

Pour lutter contre cette fermeture, les salariées de Korian ont renforcé leur mobilisation en initiant, avec les élus municipaux, un grand rassemblement le 7 octobre. Il y a un vrai collectif dans cette bataille des salariés. À Force Ouvrière, nous les avons accompagnés et nous avons mobilisé les collègues d’autres établissements du coin pour qu’ils viennent en soutien., indique la déléguée. En tout, 500 personnes ont participé à cette action, notamment les familles des résidents et divers élus locaux.

Face à cette mobilisation, la direction a donc décidé de reculer, tout comme le conseil départemental et l’ARS. Mais le site reste vétuste et les salariées sont dans le flou quant à son avenir, et donc quant aux emplois, indique Lucie Rodriguez qui souhaite l’ouverture de négociations afin que les différentes parties s’expriment sur leurs intentions concernant l’avenir de la structure. Les salariés ne se contenteront pas de ce qui était auparavant. Cette première victoire en appelle d’autres !. Et FO, aux côtés des salariés de Korian, reste vigilante.

Sur le même sujet

FO tire la sonnette d’alarme dans les Ehpad

Service Public par Françoise Lambert

La réforme de la tarification des Établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad) vient aggraver des conditions de travail et une prise en charge des personnes âgées déjà dégradées. La Fédération des Services publics et de Santé FO se mobilise.

Ségur de la Santé : son extension mobilise FO

InFO militante par  Valérie Forgeront, L’Info Militante

Quatre fédérations FO appelaient à une grève et à des actions ce 5 novembre, demandant à ce que tous les agents et salariés du secteur social et médico-social bénéficient des avancées des mesures Ségur. Cette journée de mobilisation réussie a permis d’établir un contact avec le cabinet du Premier ministre. Pour FO une réponse aux revendications doit être rapidement apportée par l’exécutif.

Grève nationale dans les Ehpad le 30 janvier

Service Public par Françoise Lambert

A l’initiative de la fédération des Services publics et de santé FO, les organisations syndicales du secteur des maisons de retraites et des Ehpad lancent un appel à une journée de grève nationale et de mobilisation, le mardi 30 janvier 2018. Pour contrer le manque de moyens financiers et humains, les syndicats revendiquent l’abrogation de la réforme de la tarification des Ehpad et une augmentation des effectifs.