À la conquête de Bercy et des finances publiques

Portrait par Mathieu Lapprand

Hélène Fauvel, Secrétaire générale de FO DGFIP, affiche ses ambitions à quelques semaines des élections dans la fonction publique.

Militante à FO depuis la réussite de son concours d’entrée au Trésor public, Hélène Fauvel a assumé différents mandats dans sa fédération et son UD avant de devenir, en avril 2014, la première femme secrétaire générale du syndicat national FO DGFIP (Direction générale des finances publiques). Elle gardera en mémoire l’émotion qu’elle a ressentie lorsque son discours d’orientation a été applaudi par la salle des délégués debout.

Les responsabilités syndicales apportent des satisfactions, décrit-elle : « Quand tu obtiens une mutation pour un collègue qui est séparé de son conjoint et qui pleure de joie au téléphone, tu te dis : “Bon, j’ai été un peu utile”. »

Hélène se souvient de sa première prise de parole en AG, lors des grandes grèves de 1995 : « J’avais très peur ! » Son engagement ne l’a pas empêchée de travailler pour gravir les échelons professionnels en passant les concours.

À quelques semaines des élections dans la fonction publique, Hélène Fauvel n’a qu’un mot d’ordre : « Progresser ! » L’enjeu de l’élection réside dans « une harmonisation par le haut des statuts pour tous les agents, issus des Impôts ou du Trésor » et, comme ailleurs, dans « l ’arrêt des suppressions de postes » (14 000 entre 2008 et 2014) car « il en va des conditions de travail des agents au quotidien », ajoute-t-elle.

 Voir en ligne  : FO DGFIP - Site internet

Mathieu Lapprand Journaliste à L’inFO militante

Sur le même sujet