À leur tour, les députés conditionnent l’accès au RSA

InFO militante par Clarisse Josselin, L’Info Militante

Arnaud HEBERT-REA

Du 25 septembre au 4 octobre, l’Assemblée nationale a examiné en première lecture le projet de loi pour le plein emploi. Ce texte, adopté le 10 octobre, vise notamment à réformer le service public de l’emploi pour atteindre un taux de chômage de 5 % d’ici 2027, contre 7,2 % actuellement.

Les députés ont validé la mise en réseau des différents acteurs du service public de l’emploi : État, collectivités locales, Pôle emploi, missions locales, Cap emploi… Les bénéficiaires du RSA seront automatiquement inscrits à France Travail, l’opérateur public qui doit succéder à Pôle emploi dès 2024. Ils devront signer un contrat d’engagement. Dans la lignée des sénateurs, les députés ont confirmé l’obligation de réaliser au moins quinze heures d’activité par semaine pour percevoir le RSA. Ils ont cependant prévu des exceptions ‒ diminution du nombre d’heures ou dispense d’activité – selon la situation personnelle des bénéficiaires.

En cas de non-respect du contrat d’engagement, le versement du RSA pourra être suspendu. Ces sommes pourront être récupérées rétroactivement, mais dans la limite de trois mois d’allocations, un plafond instauré par les sénateurs et confirmé par les députés.

Un texte condamné par le CCN de FO

Le Congrès confédéral national (CCN) de FO, réuni les 26 et 27 septembre à Bourges, avait condamné le projet de loi Plein emploi voyant en France Travail un projet destructeur pour le service public de l’emploi. Il avait également dénoncé la réforme du RSA, qui mène à la réalisation d’un travail obligatoire payé en dessous du Smic, et attaque notre modèle social républicain de solidarité.

En revanche, les députés ont voté en faveur de nouveaux droits pour les travailleurs handicapés employés par des Esat, qui pourront notamment adhérer à un syndicat, faire grève ou recevoir des titres-restaurant, ce dont se félicite FO

Le 10 octobre, l’Assemblée nationale a adopté en première lecture le projet de loi avec sa mesure RSA. Députés et sénateurs se réuniront ensuite en commission mixte paritaire.

Clarisse Josselin Journaliste à L’inFO militante

L’Info Militante

Sur le même sujet

Accessibilité à l’emploi : encore des freins à lever !

24e journée nationale FO Travail et handicap par Sandra Déraillot, L’Info Militante

Réunir les référents FO handicap et leur permettre de rencontrer certains des décideurs en la matière, mettre au cœur des débats les questions de l’accessibilité à l’emploi, dont numérique, mais aussi la question des réformes concernant le secteur du handicap : telles étaient fin 2023 les visées de la 24e journée nationale Handicap et Travail organisée en novembre par FO au siège de la confédération. Retour sur une journée de rencontres et de témoignages.

Ces projets et réformes qui intègrent la baisse de la dépense publique

Les Dossiers de l’InFO militante par  Valérie Forgeront, Ariane Dupré, Clarisse Josselin, Elie Hiesse, L’Info Militante

En quelque sorte des annonces avec tambour et trompette. Depuis quelques semaines, l’exécutif multiplie les déclarations sur ses projets, cherchant toujours à faire oublier la réforme des retraites. En vain. Cela d’autant plus que l’exécutif lance des chantiers pour certains peu satisfaisants (...)