A quand le « Bercy des finances » ?

FO Finances par Finances

© Laurent GRANDGUILLOT/REA

Communiqué de FO Finances

Le professionnalisme des agents dans la période particulière de ces deux dernières années a été régulièrement vanté par nos ministres et ce à juste titre, encore au Comité technique du 23 juin.

Pour autant les agents attendent toujours des actes concrets de cette reconnaissance.

Le service public économique et financier a su répondre aux attentes des citoyens et des entreprises, il est donc incompréhensible qu’à la sortie de cette crise, les réformes continuent comme si de rien n’était, avec une remise en question des missions, des suppressions d’emplois et des fermetures de services dans les directions de Bercy.

A quelques semaines de la présentation du PLF 2023, FO Finances réaffirme son exigence d’arrêt des suppressions d’emplois et du renforcement des moyens afin que les agents effectuent leurs missions dans de meilleures conditions.

C’est un préalable pour améliorer les rentrées fiscales et renforcer la lutte contre les fraudes économiques et fiscales, priorités par ailleurs réaffirmées par nos ministres dans les médias.

La revalorisation récente de la valeur du point d’indice est loin de compenser l’inflation actuelle, sans oublier les années blanches que nous avons connues.

FO Finances réaffirme la nécessité d’une reconnaissance du travail des agents qui doit passer par une augmentation importante des promotions internes, des régimes indemnitaires, de l’IMT, d’une action sociale de haut niveau, d’une politique de santé et de sécurité au travail avec un budget dédié.

Si certains ministres ont pris l’initiative d’instaurer des négociations avec leurs représentants syndicaux avec des avancées substantielles pour leurs agents (Ségur de la santé, Beauvau de la sécurité, États généraux de la diplomatie), Bercy se doit de faire un état des lieux des réformes en cours et répondre aux attentes de ses personnels par notamment l’amélioration de leur rémunération et de leur déroulement de carrière.

FO Finances propose aux ministres d’engager le « Bercy des finances », au travers d’une véritable négociation sur tous les sujets qui font débat.

L’accord récent, sur le télétravail au niveau ministériel a démontré que les représentants de notre fédération savent prendre toutes leurs responsabilités pour améliorer la vie quotidienne des agents.

A force d’être exemplaire, il ne faudrait pas que Bercy devienne l’exception !

Finances Secrétaire général

Sur le même sujet

Pouvoir d’achat, salaire, négociations dans les branches, inflation : Yves Veyrier, Secrétaire général de FO, était l’invité de l’émission Ecorama

Boursorama.com le 24 janvier 2022 par Yves Veyrier, Secrétaire général de Force Ouvrière

Pouvoir d’achat, salaire, négociations dans les branches, inflation : Yves Veyrier, Secrétaire général de Force Ouvrière, était l’invité de l’émission Ecorama du 24 janvier 2022, présenté par David Jacquot sur Boursorama.com