Abandon d’Orly par Air France : Tous mobilisés pour le retrait du projet et le maintien des emplois !

Fédération FEETS-FO par FEETS-FO

© Laurent GRANDGUILLOT/REA

Communiqué de la FEETS-FO

En octobre dernier la Direction d’Air France a annoncé la fin des liaisons aériennes depuis l’aéroport d’Orly. Cette décision a été, bien évidemment, définie et orchestrée sans aucune consultation préalable, ni des instances de la compagnie, ni des syndicats et des salariés. Ainsi, ce sont des centaines de salariés d’Air France à Orly qui seront violemment impactés par ces choix stratégiques !

Or, sans les salariés qui ont donné toute leur énergie et leur force de travail au fil de leurs carrières pour faire et maintenir Air France, notamment au travers des multiples crises que la compagnie a traversé dans son histoire, il n’existe pas d’avenir durable pour celle-ci ! Sans les efforts entrepris par ses salariés, les heures supplémentaires, les dépannages de planning, le travail de nuit, le travail le week-end, le travail sur les périodes de congés scolaires et pendant les jours fériés… Air France n’existe pas ! La Direction d’Air France tente une fois de plus de sacrifier ses employés sur l’autel de la finance !

Par ailleurs, il faut encore rappeler qu’au-delà des salariés d’Air France, ce sont l’ensemble des salariés qui exercent sur la plateforme d’Orly comme dans les escales desservies qui seront touchés y compris toute la chaîne de sous-traitance.

Ainsi, la FEETS-FO condamne ce projet et exige son abandon ! L’activité et les emplois sur l’aéroport d’Orly doivent être maintenus ! C’est pourquoi, la FEETS-FO apporte tout son soutien aux salariés, militants, ainsi qu’au SG FO Air France et au SNPNC-FO dans ce combat et appelle tous les salariés à se mobiliser le 28 novembre !

RENDEZ-VOUS LE MARDI 28 NOVEMBRE 2023 10H00 A ORLY !

TOUS ENSEMBLE POUR FAIRE ARRÊTER CE PROJET !

FEETS-FO ÉQUIPEMENT, ENVIRONNEMENT, TRANSPORTS ET SERVICES

Sur le même sujet

Air France – l’Etat doit garantir l’avenir de la compagnie

Communiqué de FO par Yves Veyrier

Dans un contexte d’incertitude prolongée pour le secteur aérien, du fait des restrictions de circulation et fermetures de frontières, et alors que la crise sanitaire n’empêche pas des mouvements de capitaux, rachats et restructurations inquiétants quant aux conséquences à terme pour les (...)