Abandon du transfert du recouvrement des cotisations AGIRC ARRCO vers l’ACOSS : une victoire obtenue grâce à la mobilisation de FO

Communiqués de FO par Eric Gautron, Michel Beaugas, Patrick Privat, Secteur Protection sociale collective, Secteur Retraites

Patrick ALLARD/REA

Le Ministre du Travail a annoncé mardi 10 janvier, pendant la conférence de presse concernant les mesures de réforme des retraites, que le transfert du recouvrement des cotisations de l’Agirc Arrco vers l’ACOSS était annulé. D’après le Gouvernement, l’abandon de ce transfert ne serait « ni politique ni d’ordre technique » mais il s’agirait de « supprimer un sujet irritant pour les partenaires sociaux ».

C’est donc bien la mobilisation de l’ensemble des interlocuteurs sociaux et des acteurs de la retraite complémentaire, FO en tête, qui a permis l’abandon de cette mesure. FO se réjouit de cette mobilisation victorieuse : depuis son vote en LFSS en 2019, nous avions chaque année obtenu le report de ce transfert – qui avait été repoussé jusqu’à 2024 – avant l’abandon total de ce projet annoncé mardi.

Force Ouvrière n’a jamais cessé de dénoncer ce projet jugé inutile, coûteux, et risqué, à la fois pour le service dû aux assurés comme pour l’avenir de l’emploi des salariés actuellement en charge du recouvrement dans les caisses de retraite complémentaire. Pour FO, ce projet n’était qu’une première étape pour l’État de mettre la main sur les réserves de l’Agirc Arrco préfigurant la mise en place d’un système universel de retraite. FO est mobilisée contre tout projet de réforme des retraites !

Eric Gautron Secrétaire confédéral au Secteur de la Protection Sociale Collective

Michel Beaugas Secrétaire confédéral au Secteur de l’Emploi et des retraites

Patrick Privat Trésorier confédéral

Secteur Protection sociale collective

Secteur Retraites Envoyer un message à Secteur Retraites

Les derniers communiqués Tous les communiqués

Déclaration du 25 janvier de l’intersyndicale

Communiqués de FO

Les organisations syndicales de salariés sont reçues aujourd’hui par la Commission des affaires sociales de l’Assemblée nationale sur le projet de loi relatif à la réforme des retraites.

OPCO : la nouvelle Convention d’Objectifs et de Moyens doit rester librement négociée entre l’opérateur et l’Etat

Communiqués de FO par Michel Beaugas, Secteur Emploi - Assurance chômage - Formation professionnelle -

2023 est synonyme de négociation pour les opérateurs de compétences (OPCO). En effet, selon les dispositions législatives et réglementaires en vigueur, tous les trois ans, les OPCO et le Ministre en charge de la formation professionnelle doivent conclure une nouvelle convention d’objectifs et de moyens (COM).