Accidents du travail : 30,5 % d’augmentation pour les femmes

Le chiffre par Michel Pourcelot, journaliste L’inFO militante

© Patrick ALLARD/REA

Les accidents du travail (AT) déclarés et reconnus ont augmenté de 30,5% pour les femmes entre 2001 et 2016 selon l’Acnat, l’Agence nationale pour l’amélioration des conditions de travail, se fondant sur des données de la CNAM (Caisse nationale de l’assurance maladie). Ces chiffres viennent d’être rappelés alors que la concertation autour de réforme de la santé au travail semble au point mort.

Et +45% dans des secteurs très féminisés

Pourtant une baisse globale des accidents du travail, de 15,1%, a été constatée, passant de 737 499 à 626 227, mais, preuve en est que les moyennes écrasent tout et qu’il faut toujours s’en méfier, selon les mots de Pascale Mercieca, chargée de mission à l’Agence nationale pour l’amélioration des conditions de travail (Anact) et spécialiste de la prévention. Si dans le BTP, toujours le secteur le plus accidentogène, une baisse de 29% en 10 ans a été enregistrée, dans les secteurs de l’aide à domicile, les Ehpad, l’intérim et les soins à la personne, des activités très fortement féminisées (à plus de 97%), il y a eu une augmentation de 45% sur la même période. Cette dernière est peut-être plus importante encore.

Sur le même sujet

Plein le dos : 1 salarié sur 5...

Le chiffre de la semaine par Michel Pourcelot, journaliste L’inFO militante

Les lombalgies ont représenté 19,1% des accidents du travail en 2015, contre 13 % en 2005, d’après les chiffres du bilan annuel que vient de publier la branche Accident du Travail-Maladie professionnelles (AT-MP) de l’Assurance maladie, qui précise également que au-delà du monde professionnel, un (...)