Santé

Accidents du travail : Risques inégaux entre salariés

, Françoise Lambert

Recommander cette page

Photo : F. Blanc

Le nombre d’accidents du travail continue à diminuer. Mais les ouvriers restent particulièrement exposés, ainsi que les salariés de certains secteurs, comme la construction et l’agriculture.

Si le nombre d’accidents du travail baisse en moyenne de 1,2% chaque année depuis 2005, les ouvriers sont toujours les plus touchés. Sur une plus longue période, entre 1995 et 2008, le nombre d’accidents du travail a diminué de 30%, alors même que le nombre de salariés a doublé. C’est ce qu’indique une étude du service statistique du ministère du Travail, la Dares, publiée le 22 juillet.

4,3% d’accidents en moins en 2012

En 2012, 676 700 accidents du travail ayant entrainé un arrêt de travail ont été recensés chez les salariés du régime général et du régime agricole. Soit 4,3% de moins que l’année précédente.

Une diminution liée au ralentissement économique

Cette forte baisse entre 2011 et 2012 s’explique notamment par la conjoncture économique. « Le ralentissement de l’activité économique se traduit par une baisse du volume d’emploi et une réduction de l’intensité du travail », indique la Dares.
Autre explication avancée par les chercheurs de la direction statistiques du ministère : les victimes « hésitent davantage, par crainte de perdre leur emploi, à signaler un accident en période de chômage plus élevé ».

Les accidents de trajet en forte baisse

Les accidents de trajet ont encore plus fortement diminué entre 2011 et 2012 que les accidents du travail, de près de 10%. Une baisse que la Dares attribue au caractère clément de l’hiver 2011. Car c’est surtout le verglas et la neige qui favorisent les chutes et les accidents de la route.

62,6% des victimes sont des ouvriers

Les ouvriers du régime général sont de loin les plus exposés au risque d’accident du travail, puisqu’ils ne représentent pas moins de 62,6% des victimes des accidents, contre 25,2% pour les employés, 10% pour les professions intermédiaires et 2,2% pour les cadres.

Les secteurs les plus touchés par les accidents du travail, en fréquence et en gravité, sont la construction, l’agriculture, le travail du bois et le transport.

A l’inverse, les accidents du travail sont plutôt rares dans les secteurs de la banque, de l’assurance ou de l’information et communication.

Les petites et moyennes entreprises plus touchées

La taille des entreprises joue aussi. Les accidents du travail sont plus fréquents dans les petites et moyennes entreprises (10 à 449 salariés) que dans les très petites entreprises (moins de 10 salariés).

Ils sont encore plus rares dans les établissements plus importants (500 salariés et plus). Il faut dire que les grandes sociétés sont moins nombreuses dans les secteurs les plus touchés par les accidents du travail.