La négociation

Accord d’entreprise chez Eurenco

Recommander cette page

Les négociations sur l’accord d’entreprise chez Eurenco (munitions, à Bergerac), prévues jusqu’au 5 février, sont déjà tendues. La direction de l’entreprise, rachetée l’an dernier par Giat Industries, a annoncé aux syndicats, dont FO, sa volonté de supprimer des primes et de ne plus rémunérer les temps de pause. Cela reviendrait à travailler 106 heures gratuitement, s’insurge FO. Après des débrayages en octobre, les salariés ont voté le principe d’un dépôt de préavis de grève permanent.