Accords de branche dans les secteurs des papiers-cartons et de la cimenterie

Salaires par Françoise Lambert

La fédération FO Construction a signé des accords revalorisant les salaires minimaux dans les branches de l’industrie des papiers-cartons et de l’industrie cimentière.

Un accord a été signé le 4 juillet par FO dans le secteur des papiers-cartons, après une négociation qualifiée par le syndicat de longue et difficile. Les négociateurs ont obtenu une augmentation de 1% pour les salaires minima conventionnels de la grille de classification nationale des ouvriers, employés, techniciens et agents de maîtrise.

Le syndicat patronal de la branche du papier carton Unidis a revu à la hausse sa proposition initiale de 0,8% de fin mars 2017, indique la Fédération générale Force Ouvrière Construction dans un communiqué.

1% pour les ouvriers et employés, 0,8% pour les cadres

Quant à la grille des minimas des ingénieurs et cadres, la fédération patronale Unidis a finalement proposé une augmentation de 0,8% sur l’ensemble de la grille, après avoir proposé lors de précédentes réunions une hausse limitée à 0,6% pour les deux premiers niveaux de la grille et 0,4% sur les trois derniers niveaux de la grille.

Concernant l’ensemble des primes conventionnelles (hors ancienneté), le syndicat patronal a finalement accepté une augmentation de 0,8%, après avoir proposé dans un premier temps 0,6%.

+ 0,74% sur les minima dans l’industrie cimentière

Dans la branche de l’industrie cimentière, un accord signé par FO prévoit une revalorisation des minima conventionnels de 0,50% au 1er mars 2017 et de 0,24% au 1er septembre 2017, ce qui fait une augmentation totale de 0,74%. Le montant de la prime de vacances est, lui, porté à 771 euros au 1er mars 2017.

Les salariés des grands groupes du secteur, Holcim-Lafarge, Calcia et Vicat, ne sont pas concernés, car ces groupes pratiquent des salaires supérieurs au minima de branche. Nous avons signé l’accord pour que les salariés des petites entreprises qui appliquent cette convention collective puissent avoir une augmentation, explique Marcel Lecuyer, responsable du secteur cimenterie au sein de la Fédération FO Construction.

Françoise Lambert Journaliste à L’inFO militante - Santé - Retraite

Sur le même sujet

De l’avertissement à l’action, il n’y a qu’un pas

L’Éditorial de Jean-Claude Mailly par Jean-Claude Mailly

La Commission exécutive confédérale, réunie de manière exceptionnelle le 24 octobre, a décidé, dans une première étape, d’appeler à un rassemblement national Force Ouvrière à Paris, le 16 décembre, sur la voie publique. J’y prendrai la parole.
Il s’agit à la fois d’affirmer et réaffirmer les positions de (...)

Allemagne : la croissance portée par les augmentations de salaires

Europe par Evelyne Salamero

Cinq jours après la signature d’un accord dans la métallurgie, c’est au tour du syndicat allemand du BTP d’avoir obtenu ce 18 mai à l’aube une augmentation des salaires d’environ 5% sur deux ans.
Le syndicat IG BAU a obtenu 4,6% d’augmentation des salaires sur 22 mois pour les salariés du Bâtiment à (...)

Ambiance cacophonie budgétaire et mécontentement social

Emploi et Salaires par Valérie Forgeront

Aux lois de finances votées en cette fin d’année s’est ajouté un projet de loi voté en urgence le 22 décembre. Ce texte « pour des mesures d’urgence économiques et sociales » présenté par le gouvernement introduit quatre dispositions censées calmer la grogne sur le pouvoir d’achat.