Achats en ligne, le vendeur n’est pas toujours celui qu’on croit

Consommation par AFOC

© DENIS/REA

Autrefois réservées à un petit nombre de sites marchands, les places de marché (plus connues sur la toile sous le nom de Marketplace) occupent une place croissante sur Internet. Désormais, la plupart des grandes enseignes (Darty, FNAC, Amazon, PriceMinister, La Redoute, etc.) s’y sont mises, ce qui n’est pas sans incidence pour le consommateur ! Les places de marché consistent pour une grande enseigne à ouvrir son site marchand à d’autres vendeurs, parfois installés à l’autre bout du monde. Il peut aussi s’agir de vendeurs particuliers. Leur essor sur le Net doit pousser le consommateur à la plus grande prudence. Le premier risque pour lui étant la confusion possible entre la multitude de vendeurs proposant leurs produits (parfois identiques) sur le même site. Plus simplement, dorénavant acheter un bien sur le site de la FNAC ne garantit pas à l’acheteur, s’il n’est pas suffisamment attentif, que le vendeur sera effectivement la FNAC. Il pourra s’agir d’un tiers.

Attention au vendeur basé à l’étranger…

Autre risque qui découle de cette confusion, en fonction de l’identité du vendeur le consommateur ne bénéficiera pas des mêmes conditions de vente. Dans la grande majorité des cas, l’enseigne qui héberge la place de marché décline toute responsabilité quant à la bonne exécution du contrat de vente et bénéficie du régime de responsabilité allégé des hébergeurs. De même si le vendeur est basé à l’étranger, et a fortiori en dehors de l’Union européenne, il sera plus difficile pour un consommateur de faire valoir ses droits. Le droit de la consommation pourrait même ne pas être applicable si le vendeur est un particulier (c’est-à-dire que l’acheteur ne bénéficiera pas d’un droit de rétractation, ni de la garantie légale de conformité). Face à ces risques il n’y a qu’une seule parade : la prudence du consommateur avant de conclure la vente. Donc vigilance quant à l’identité réelle du vendeur, ses mentions légales, ainsi que les conditions de vente qu’il propose (notamment les conditions et modalités de retour).

AFOC Association Force Ouvrière Consommateurs - AFOC

Sur le même sujet

Stop aux lingettes dans les WC

Consommation par AFOC

Les systèmes d’assainissement dans les stations d’épuration reçoivent de plus en plus de produits non biologiques à l’origine de dysfonctionnements sur le réseau. Les lingettes jetées dans les WC en sont en partie responsables : elles bouchent les canalisations, bloquent les pompes de refoulement et (...)

Le chiffre aujourd’hui : 56%

Épargne par Michel Pourcelot

Faute de ne pas gagner assez d’argent, 56% des Français déclarent ne pas pouvoir épargner en vue de la retraite. D’autre part, 62 % d’entre eux s’inquiètent de leur avenir financier. Ils ne sont d’ailleurs que 3% à penser qu’économiquement parlant les choses vont s’améliorer. C’est d’un sondage pour un (...)

Fini le chauffage collectif

Consommation par Evelyne Salamero

La loi sur la transition énergétique promulguée le 18 août 2015 généralise l’obligation de mise en œuvre de systèmes d’individualisation des frais de chauffage. Tous les immeubles d’habitation pourvus d’un chauffage collectif et ne présentant pas de contraintes techniques majeures sont concernés. Ils (...)