Emploi et Salaires

Actifs et déterminés, FO Casinos demande des mesures exceptionnelles

, Employés et Cadres

Recommander cette page

Communiqué de la FEC-FO - Section Casinos et Cercles de Jeux

La Section Fédérale des Casinos & Cercles de Jeux FO a réuni sa Commission exécutive les 11 et 12 décembre. Cette dernière déclare apporter son soutien plein et entier à tous les Français qui souffrent des politiques d’austérité et qui, pour certains, l’expriment aux 4 coins de France. Au regard de l’actualité de ces dernières semaines, un manque de réactivité syndicale a pu être évoqué. Pourtant, de longue date, Force Ouvrière a alerté les pouvoirs publics sur la détresse de nos concitoyens, en analysant objectivement la situation. C’est en ce sens que nous avons porté nos revendications, en introduisant des propositions précises et concrètes (salaires, conditions de travail, protection sociale...). La pauvreté n’est pas la faute des syndicats, elle n’est que le constat d’échec des politiques gouvernementales successives qui contournent et ignorent les corps intermédiaires.

En cohérence avec nos valeurs, nous continuerons à nous battre au quotidien, afin d’améliorer le sort de l’intégralité des salariés français, sans pour autant entrer dans une quelconque démarche d’accompagnement. La singularité de notre organisation syndicale réside dans sa capacité à résister et obtenir de véritables avancées sociales, sans aucune complaisance vis-à-vis des employeurs et des pouvoirs politiques. Force Ouvrière rappelle son attachement aux régimes collectifs par répartition, seules mesures en capacité de protéger l’intégralité des salariés. La dignité au travail et dans la vie quotidienne sont une question centrale qui ne sera pas traitée par des mesurettes ponctuelles. Il faut créer une dynamique qui permette à chacun de trouver un travail décent, et nous considérons que cela sera plus compliqué que de simplement traverser la rue.

Ni complaisants, ni résignés, juste engagés, libres et indépendants !

Face à cette situation et à la suite du report des négociations sur les minima conventionnels au 24 janvier 2019 à la demande des employeurs, la Section fédérale des Casinos & Cercles de Jeux Force Ouvrière, a interpellé ces derniers : La récente actualité et les annonces gouvernementales sont les éléments qui ont présidé à votre demande de report. Néanmoins, personne ne saurait nier la souffrance et désespérance de nombreux Français, dont une partie travaille dans nos entreprises.
Nous vous demandons, afin de prendre la mesure de cette situation, d’intervenir à la mise en oeuvre de mesures exceptionnelles dans les entreprises du Groupe ou chez vos adhérents, hors champ des NAO. Le travail digne de nos salariés doit être une priorité et il faut initier des gestes forts en ces périodes de fêtes.

A propos de cet article

Sur l’auteur

Employés et Cadres

Secrétaire Général
Sébastien BUSIRIS
54 rue d’Hauteville
75010 Paris

Téléphone : 01 48 01 91 91
Fax : 01 48 01 91 92
E-mail : fecfo@force-ouvriere.fr

Site internet : http://www.fecfo.fr/

Sur le même sujet

Vidéos sur le même sujet

Mots-clés associés

En complément