Action Logement : FO condamne la nouvelle ponction de l’État

Consommation par Clarisse Josselin

© HAMILTON/REA

P our boucler son budget 2020, l’exécutif prévoit une nouvelle fois de piocher – à hauteur de 500 millions d’euros – dans les caisses d’Action Logement, organisme paritaire qui gère le 1 % logement. La somme servirait à abonder le Fonds national d’aide au logement. FO condamne fermement cette ponction. Il n’est pas acceptable que le gouvernement vienne déséquilibrer les moyens financiers nécessaires pour respecter les engagements pris, dénonce Nathalie Homand, secrétaire confédérale FO chargée du logement.

9 milliards d’euros d’investissement

En effet, en janvier dernier, Action Logement avait lancé un grand plan d’investissement volontaire de 9 milliards d’euros en faveur du logement des salariés, en complément de la convention quinquennale signée avec l’État un an plus tôt. L’amélioration de la performance énergétique et la transformation de bureaux vacants en logements font partie des objectifs de ce plan.

Si ce prélèvement est présenté comme temporaire, Nathalie Homand s’interroge sur la pérennité du financement des aides au logement. Elle redoute que la tentation soit grande pour l’État de recourir à nouveau à cette  ressource facile de la participation des entreprises à l’effort de construction, au lieu d’un financement sur ses fonds propres.

Clarisse Josselin Journaliste à L’inFO militante

Sur le même sujet

Le chiffre aujourd’hui : 1 500 euros

Consommation par Michel Pourcelot

Les Français ont perdu en moyenne près de 1 500 euros annuels de pouvoir d’achat en cinq ans, soit depuis 2009, selon une étude publiée le 24 septembre dernier par le magazine 60 millions de consommateurs. Principaux responsables : le logement (loyer, gaz, électricité, etc.) et la voiture (carburant, (...)

La croissance verte financée par les propriétaires

Communiqué de l’AFOC par AFOC

L’isolation thermique des façades et des toitures sera obligatoire en cas de grosse rénovation de bâtiments à usage d’habitation à compter de janvier 2017. Le décret encadrant cette mesure a été publié au journal officiel.
L’AFOC conteste cette obligation beaucoup trop pénalisante financièrement pour les (...)

Projet de loi (Elan) : la casse des droits continue

Communiqué de l’AFOC par AFOC, Nathalie Homand

Après avoir fait adopter par l’Assemblée Nationale début juin, une disposition de la loi Elan réduisant l’obligation d’accessibilité des logements neufs aux personnes handicapées à 10% contre 100% auparavant, le gouvernement s’attaque au droit au maintien dans les lieux des locataires HLM.