Actions du 5 et 9 avril : la mobilisation reste à l’ordre du jour

Dossier Loi Travail par Valérie Forgeront

Article publié dans le Dossier Loi Travail

La journée de grève et de manifestations du 31 mars démontre « la détermination sans faille » des salariés et des jeunes pour le retrait de la loi Travail, indiquait l’intersyndicale (FO, CGT, FSU, Solidaires, Unef, UNL et FIDL) à l’issue de la journée. Les organisations, qui expriment « leur disponibilité pour rencontrer le gouvernement », annoncent de nouvelles actions. Le 5 avril, à l’initiative des organisations de jeunesse, et le 9 avril à l’appel de l’ensemble des organisations. Si le gouvernement ne retire pas son projet, elles se disent prêtes à poursuivre la mobilisation, « y compris par la grève interprofessionnelle ».­ 

Valérie Forgeront Journaliste à L’inFO militante

Plus dans le Dossier Loi Travail
Tous les articles du dossier

Déclaration de la Commission exécutive confédérale FO du 7 juillet 2016

Communiqué de FO

Ennemi du dialogue social l’autoritarisme est aussi une marque d’impuissance, le 49.3 son outil constitutionnel antidémocratique.
La Commission Exécutive dénonce à la fois la méthode (arrogance et rigidité) et le fond du projet de loi.
Un projet multi-minoritaire qui porte atteinte à nombre de droits (...)

Des droits fondamentaux ou fondamentalement « dérogeables » ?

Dossier Loi Travail par Mathieu Lapprand

Pour Manuel Valls, « il n’y aura donc plus de règles s’appliquant à tous – et donc nécessairement rigides, dictées d’en haut, “depuis Paris” – , comme si les salariés concernés ne savaient pas ce qui est bon pour eux ».
Au-delà de la démagogie du propos, c’est l’architecture du droit du travail qui est (...)