AFPA : les salariés plus que jamais mobilisés

Communiqué de FO par Nathalie Homand

Article publié dans le Dossier Coronavirus / Covid19
Marta NASCIMENTO/REA

L’AFPA (Agence pour le Formation Professionnelle des Adultes) joue un rôle primordial pour les stagiaires qu’elle accueille. Elle permet à de nombreuses personnes en grande précarité de retrouver du travail. Depuis le 17 mars 2020, tous les salariés de l’AFPA sont confinés mais en télétravail, ils assurent toutes les missions qui leurs sont déléguées et/ou attribuées.

L’AFPA et ses salariés sont présents pour que la Formation Professionnelle qui est un droit pour tous, puisse continuer à exister.

Dans les hébergements de l’AFPA, des stagiaires qui n’ont pas d’autres possibilités pour être confinés sont accompagnés. Des permanences sont assurées, physiques et/ou téléphoniques, des tablettes seront remises à celles et ceux qui n’en sont pas dotés.

Des locaux sont mis à disposition pour des sans-abris, des femmes victimes de violence, des malades en convalescence...

Des trésors d’astuces ont été développés par tous les salariés qui télétravaillent, parfois dans des conditions difficiles, afin que les stagiaires ne souffrent pas de cette situation.

L’AFPA mérite une attention particulière et Force Ouvrière demande que celle-ci soit reconnue pour toutes les missions qu’elle accomplit avec succès.

Alors qu’un plan de sauvegarde pour l’emploi (PSE) est en cours de déploiement, la Confédération Force Ouvrière en soutien à son syndicat SFNFOFPA, alerte à nouveau le gouvernement pour que l’AFPA soit préservée et développée avec des missions de service public à la hauteur des enjeux nationaux.

Nathalie Homand Secrétaire confédérale au Secteur de l’Economie et du Service Public

Tous les articles du dossier

Exercer les missions de service public en toute sécurité

Coronavirus / La Poste par Clarisse Josselin

Le 17 mars, FO-Com a alerté la direction de La Poste sur les dangers encourus par une grande partie des postiers, faute de protection face à l’épidémie de coronavirus. Certaines de ces revendications ont été entendues. Maintenant, il s’agit de veiller à la bonne application des directives sur tout le territoire.