Communiqué de FO

AFPA : Soutien à la mobilisation

, Nathalie Homand

Recommander cette page

© HAMILTON/REA

Le mercredi 7 novembre à 12h00 la Section Fédérale Nationale Force Ouvrière de la Formation Professionnelle des Adultes appelle à un rassemblement devant la tour Cityscope – 3, rue Franklin à Montreuil.

Ce rassemblement, auquel la Confédération Force Ouvrière apporte tout son soutien et auquel elle sera présente, est la date retenue par la direction de l’AFPA pour la mise en œuvre par la « réunion 1 » d’information / consultation du plan de licenciements présenté le 17 octobre dernier.

Derrière le massacre simultané de 1 541 postes équivalent temps plein, de 454 postes « modifiés » et de la fermeture de 38 centres annoncés à la perspective 2020, la direction se retranche derrière la possibilité de 600 départs en retraite et la création hypothétique de 603 postes créés en CDI dans le cadre de ce nouveau « projet ».

Si la direction estime ce plan ambitieux et crédible faute d’alternative, Force Ouvrière s’oppose à toute suppression de poste et à toute fermeture de centre et en appelle à l’État afin qu’il prenne les responsabilités qui sont les siennes pour que l’AFPA retrouve toutes ses capacités à former les demandeurs d’emplois, les salariés en reconversion pour leur intégration pérenne dans l’emploi.

Force Ouvrière appelle aujourd’hui tous ses militants à se mobiliser le mercredi 7 novembre en soutien aux camarades de l’AFPA.

 

A propos de cet article

Sur l’auteur

Nathalie Homand

Secrétaire confédérale au Secteur de l’Economie et du Service Public


  • Economie, Fiscalité
  • Politiques et filières industrielles et de services
  • Fonction publique, Service Public et politiques publiques (dont AFPA)
  • AFOC et Logement

Envoyer un message à Nathalie Homand

Sur le même sujet

Vidéos sur le même sujet

Mots-clés associés

En complément

Newsletter - Communiqués

Abonnez-vous à la lettre d’information « Communiqués de Force Ouvrière »

Éphéméride

23 mai 1618

Début de la guerre de Trente Ans
Défenestration de Prague, contre les gouverneurs impériaux ; deux d’entre eux sont précipités d’une fenêtre par les protestants des états de Bohême dont l’empereur Mathias a violé les droits religieux concédés par la lettre de majesté. En fait, l’aristocratie protestante se révolte contre la domination (...)

Défenestration de Prague, contre les gouverneurs impériaux ; deux d’entre eux sont précipités d’une fenêtre par les protestants des états de Bohême dont l’empereur Mathias a violé les droits religieux concédés par la lettre de majesté. En fait, l’aristocratie protestante se révolte contre la domination catholique. Cet événement marque le début de la guerre de Trente Ans (1618-1648).