Agirc-Arrco : coup de pouce pour les retraites du privé

InFO militante par Sandra Déraillot, L’Info Militante

© Pascal SITTLER/REA

Le dernier conseil d’administration du régime de retraite complémentaire Agirc-Arrco a acté une revalorisation des pensions. Un coup de pouce supérieur à celui du régime de base.

Dès le 1er novembre, + 5,12 % pour les retraites complémentaires Agirc-Arrco. Cette revalorisation était très attendue. En effet, en 2021, la pension complémentaire des anciens salariés du privé n’avait été augmentée que de 1 %. Quant aux pensions du régime de base elles n’ont gagné que 4 % en juillet, bien en dessous de l’évolution de l’inflation.

Pour Paul Barbier, secrétaire général adjoint de l’Union confédérale des retraités FO : Dans la situation actuelle, une revalorisation de plus de 5 % n’est pas négligeable. Et de rappeler que depuis 2014, les retraités du privé ont perdu en moyenne 2,5 mois de pension, et même 3,5 mois pour ceux qui ont subi l’augmentation de la CSG.

Les 5,12 % décidés lors du conseil d’administration du 6 octobre ont dépassé le maximum prévu par les règles de calcul du régime. En effet, l’évolution des pensions Agirc-Arrco est normalement fondée sur celle des prix. Mais lorsque l’inflation est supérieure à l’évolution des salaires, la valeur de service du point évolue comme les salaires, or l’évolution de ces derniers est établie à 4,82 %.

Les excédents sont pour les pensions

Pour cette revalorisation, 0,1 point de rattrapage a été ajouté compte tenu d’une sous-évaluation de l’inflation en 2021. Et un avenant à l’accord national interprofessionnel, impulsé par FO, a permis d’ajouter 0,2 point supplémentaire. Nous sommes allés le plus loin possible, en préservant des comptes excédentaires et des réserves à six mois pour les quinze prochaines années, précise Michel Beaugas, secrétaire confédéral FO du secteur de l’emploi et des retraites. Depuis la présentation des comptes du régime, en mars, dont l’excédent représente dix mois de prestations, FO sollicitait une revalorisation forte et la plus rapide possible. Les recettes ont pour but d’alimenter les pensions et non de constituer des réserves, rappelait FO dans une déclaration de juin 2022.

En revanche, la prochaine revalorisation du régime de base, en janvier 2023, bien que censée tenir compte de l’inflation, pourrait bien n’être que de 0,8 %. Les 4 % de l’été dernier étant considérés comme une « avance » sur 2023, comme l’a rappelé le ministre de l’Économie Bruno Le Maire.

Sandra Déraillot Journaliste à L’inFO militante

L’Info Militante

Sur le même sujet

Résolution Comité confédéral national des 3 et 4 novembre 2021 – adoptée à l’unanimité

Communiqué de FO

Réuni à Paris les 3 et 4 novembre 2021, le CCN rappelle l’indépendance de la CGT-FO à l’égard du patronat, des gouvernements, des partis, des groupements ou rassemblements politiques, des sectes philosophiques et religieuses. Il réaffirme son attachement à la Charte d’Amiens et d’une façon générale, son indéfectible opposition à toute influence extérieure au mouvement syndical. Le syndicalisme ne doit pas lier son destin à celui de l’État, rappelant ainsi le préambule des statuts de la CGT-FO.