Agriculture : les salariés de la Cooperl en grève contre des pertes de salaires

Emploi et Salaires par Evelyne Salamero

Entre 70 % et 80 % des 2 300 salariés du site de la Cooperl (groupe coopératif de production porcine) de Lamballe (Côtes-d’Armor) se sont mis en grève le 25 février, à l’appel notamment de FO. Ils s’opposent au gel des salaires et à la révision du mode de calcul de la prime d’ancienneté et du treizième mois. Le tout entraînerait une perte moyenne de 320 à 600 euros brut de salaire par an, pour un salaire mensuel moyen de 1 300 à 1 400 euros. La grève se poursuivait le 7 mars, alors que la direction refuse tout dialogue. Des débrayages ont également été lancés sur d’autres sites, à Montfort-sur-Meu et à Saint-Maixent. 

Evelyne Salamero Journaliste à L’inFO militante - Rubrique internationale

Sur le même sujet

Dialogue social bafoué à la Cooperl

Agriculture par FGTA-FO

Ce qui se passe à la Cooperl, premier groupe coopératif porcin à Lamballe (22), est peut-être un avant-goût de ce qui pourrait se passer dans les entreprises en cas d’adoption de la loi El Khomri.

Crise porcine : « Le gouvernement ne doit pas laisser pourrir la situation » alerte la fédération FO de l’Agriculture et de l’Alimentation

Economie par Evelyne Salamero

Une nouvelle étape a été franchie lundi 10 août dans la crise de la filière porcine. Les deux plus gros industriels de la transformation de la viande sont passés à l’offensive.
Pour marquer leur refus d’une augmentation du prix du porc, le groupement coopératif la Cooperl et Bigard/Socopa ont refusé (...)