Aide aux précaires : FO appelle à la clémence

Communiqué de FO par Michel Beaugas, Secteur Emploi - Assurance chômage - Formation professionnelle - Retraites

© Gilles ROLLE/REA

Il est apparu que depuis le début du versement de la prime « permittents », beaucoup d’erreurs ont été commises au sein de Pôle emploi. En effet, certains se voient refuser la « prime » alors qu’ils y ont droit, tandis que pour d’autres, la prime aurait été versée par erreur !

Pour rappel, le versement de cette indemnisation « exceptionnelle » est à destination des « permittents » c’est-à-dire de certains demandeurs d’emploi qui ont alterné des périodes d’emploi et de chômage en 2019 et qui n’ont pas retrouvé le même niveau d’activité en 2020 du fait de la crise sanitaire. Cette prime fait suite aux différentes interpellations et mises en garde de FO à la ministre du Travail quant à la situation dramatique des saisonniers et des salariés précaires. Cette situation est liée notamment à la réduction de la possibilité de pouvoir recharger ses droits depuis le décret du 26 juillet 2019 et bien entendu à la crise sanitaire. Annoncée en novembre, cette prime a été instaurée fin décembre 2020 pour des premiers versements début février, elle vise à garantir un revenu mensuel de 900€ maximum, elle s’adresse ainsi aux demandeurs d’emploi les plus précaires.

Dès lors, FO en appelle à la clémence de la ministre du Travail afin que soient abandonnées les procédures en cours pour les trop perçus de ces sommes ! La situation de ces demandeurs d’emploi est déjà dramatique, il serait particulièrement malvenu de les accabler encore davantage.

Michel Beaugas Secrétaire confédéral au Secteur de l’Emploi et des retraites

Secteur Emploi - Assurance chômage - Formation professionnelle - Retraites

Les derniers communiqués Tous les communiqués

Pour une réforme d’assurance chômage qui améliore les droits !

Communiqué commun de la CFDT, CFE-CGC, CFTC, CGT et FO

La crise sanitaire à laquelle nous sommes confrontés depuis de longs mois préoccupe nombre de travailleuses et travailleurs. Les conséquences de l’épidémie sont dans toutes les têtes et nombre d’incertitudes demeurent sur le plan sanitaire, économique et social.

Plus de justice fiscale pour plus de justice sociale

Communiqué de FO par Marjorie Alexandre, Nathalie Homand, Secteur Economie et Fiscalité, Secteur Europe - International

Sept ans après le scandale des accords fiscaux avantageux consentis par le Luxembourg à plusieurs multinationales (« Luxleaks »), un article du journal Le Monde révèle que « près de la moitié des entreprises commerciales enregistrées dans le pays sont de pures holdings financières, des sociétés offshore totalisant pas moins de 6 500 milliards d’euros d’actifs » dont des entreprises du CAC 40 et grandes fortunes.