Grève du 22 février 2018

Air France : Les salariés veulent leur dû, la direction doit l’entendre et négocier

, FEETS FO

Recommander cette page

Communiqué de la Fédération Force Ouvrière de l’Equipement, de l’Environnement, des Transports et des Services

Le jeudi 22 Février, les salariés d’Air France (personnels au sol, hôtesses et stewards, pilotes) ont répondu très majoritairement à l’appel à la grève de leurs organisations syndicales notamment du SN PNC FO et du SG FO AF.

Dépassant largement les prévisions de baisse de trafic de la direction, la grève a conduit à la suppression de plus de la moitié des vols. La grève a été suivie par toutes les catégories de personnel et a atteint, dans certains services, 100 % de participation.

Malgré les entraves mises à la liberté de grève, application de la « loi Diard », et la répression subie par les militants syndicaux, la détermination des salariés pour leur juste droit, le droit à un salaire décent, est toujours présente. La démonstration est faite, les salariés exigent leur part des profits.

Patronat et gouvernement doivent l’entendre.

La FEETS FO réaffirme son soutien aux syndicats Force Ouvrière d’Air France dans leurs actions.

L’augmentation des salaires des « Premiers de corvée » est une nécessité absolue !