Portrait - FO Hebdo

Air France : Militante jusqu’à 35 000 pieds

, Valérie Forgeront

Recommander cette page

Photographie : F. Blanc (CC BY-NC 2.0)

Anne-Laure Grimaldi, 41 ans, est chef de cabine à Air France. Déléguée du Syndicat national FO des personnels navigants commerciaux (SNPNC FO), elle a participé à la bataille pour améliorer les termes du prochain accord collectif qui s’appliquera jusqu’en 2022.

Embauchée en 2001 après des études de langues, Anne-Laure Grimaldi fait partie du personnel navigant commercial (PNC) d’Air France. D’abord hôtesse de l’air, elle est depuis cinq ans chef de cabine sur les vols long-courrier du pôle Asie. Parisienne d’origine corse, elle est aussi militante. Lors de ma période d’essai, la direction m’avait fait deux mauvais coups… Je me suis syndiquée. Adhérente à FO depuis 2001, déléguée du Syndicat national FO des PNC depuis 2002, son engagement l’accompagne jusqu’à 35 000 pieds dans les cabines des Boeing triple 7. Il n’y a pas un vol sans que des collègues évoquent des problèmes, questionnent sur leurs droits. Et pour cause, les conditions de travail sont de plus en plus compliquées et la charge de travail augmente.

Un accord collectif pour cinq ans

12

C’est le nombre actuel de personnels navigants commerciaux embarqués à bord des vols long-courrier.

En dix-sept ans, les effectifs de PNC sur ces vols long-courrier sont passés de quinze à dix-huit personnes à douze actuellement. Par le développement des prestations à bord, les PNC assurent de plus en plus de missions tandis que le repos est de moins en moins compensateur lors des escales aux durées sans cesse écourtées. Le métier est usant. Le maintien de nos garanties est donc essentiel, insiste Anne-Laure Grimaldi. Après dix-sept mois de négociations et deux grèves, FO vient d’approuver le texte de l’accord collectif PNC applicable jusqu’en 2022. En revanche, le syndicat n’a pas signé l’accord de garantie PNC Air France du projet Boost, c’est-à-dire de la compagnie filiale – baptisée Joon – qui sera lancée à l’automne. Elle recrutera des PNC hors Air France et qui plus est à des conditions low cost