Allemagne : début des négociations salariales dans la métallurgie

La lettre électronique @ ctualités Europe – International n°24 par Secteur Europe - International

Les négociations salariales en Allemagne dans la métallurgie ont démarré mi-janvier. IG Metall le syndicat de la branche avait présenté en novembre ses revendications : +5,5% d’augmentation salariale pour les 3,7 millions de travailleurs de la métallurgie et de l’industrie électrique. Il y a deux ans, IG Metall avec une revendication du même ordre avait obtenu satisfaction avec un étalement sur deux ans après plusieurs grèves d’avertissement.

Cette fois-ci, le syndicat brandit déjà la menace. Elles ne pourront commencer qu’à partir du 29 janvier, à l’issue des premières séances de négociations. Les employeurs avaient immédiatement réagi à la revendication d’IG Metall considérant cette demande irréaliste sur fond de conjoncture en berne et d’inflation basse. Pour IG Metall, cette revendication est justifiée pour soutenir la croissance, qui repose plus qu’avant sur la consommation, et pour repousser le spectre de la déflation.

Cette négociation est particulièrement suivie car l’accord salarial dans la métallurgie sert souvent d’étalon pour les négociations à venir dans les autres secteurs. Elle se tient cette année dans un contexte particulier du fait de l’introduction au 1er janvier du salaire minimum en Allemagne.

 Voir en ligne  : La lettre électronique @ ctualités Europe – International n°24 [PDF]

Sur le même sujet

Allemagne : IG Metall obtient plus de salaires et de flexibilité

International par Evelyne Salamero, journaliste L’inFO militante

Après deux mois et demi de négociations, ponctuées de fortes grèves d’avertissement allant, fait sans précédent, jusqu’à 24 heures dans près de 300 entreprises, le syndicat IG Metall et la fédération patronale ont signé un accord dans la nuit du 5 au 6 février pour la région du Bade-Wurtemberg (sud-ouest de l’Allemagne). Ce texte devrait servir de modèle dans les autres landers.