Allemagne : une hausse du salaire minimum, mais la vigilance est de mise

InFO militante par  Maud Carlus, L’Info Militante

Le Parlement allemand a approuvé le 3 juin le relèvement du salaire minimum horaire à 12 euros brut, dès le 1er octobre. Si des millions de travailleurs devraient bénéficier de cette mesure saluée par les syndicats, ces derniers invitent à la prudence.

Annoncée il y a quelques mois, la revalorisation du salaire minimum a donc été approuvée par le Parlement allemand, le 3 juin. Le minimum horaire passera de 9,82 à 10,45 euros au 1er juillet, puis à 12 euros le 1er octobre. Près de 6,2 millions de travailleurs, sur une population active de 45,2 millions de personnes, seront concernés par cette augmentation du « Smic » allemand, laquelle devrait doper le pouvoir d’achat à hauteur de 4,8 milliards d’euros, estime la confédération allemande des syndicats (DGB).

Les syndicats du pays ont salué la mesure, mais appellent à de plus fortes augmentations pour compenser la hausse des prix, record. En mai, elle était de 7,9 % et pour Branislav Rugani, le nouveau secrétaire confédéral du secteur international de FO, il faut évidemment se réjouir de cette décision de hausse mais prendre garde à ce qu’elle ne soit pas assortie de contreparties cachées, comme une augmentation du temps de travail ou davantage de recours au temps partiel...

Tandis que des grèves ont eu lieu récemment en Allemagne, notamment dans la sidérurgie où la demande de hausse des salaires dépasse les 8 %, ou encore que la lutte salariale se fait vive dans le cadre des négociations de branches, le patronat allemand, de son côté, se montre très critique envers la revalorisation du salaire minimum. L’AFP fait ainsi état d’un sondage de l’organisation patronale Familienunternehmen auprès de 800 de ses membres : 89 % des chefs d’entreprise pointent le risque de hausse des coûts de production, avec une répercussion sur les prix et la compétitivité... Ils arguent donc d’un risque d’entretien de l’inflation. Ce qui ne semble pas être l’analyse de beaucoup d’experts. Ainsi, le président de l’institut économique allemand DIV n’hésitait pas à déclarer récemment : Des augmentations de salaire raisonnables sont [...] nécessaires pour stabiliser l’économie, même en cette période de crise.

Vers une directive européenne salaires minimaux adéquats...

Sans compter que l’Allemagne connaît une forte demande de main-d’œuvre, par exemple dans les secteurs de la restauration et de la santé. À l’échelon national, l’Agence pour l’emploi a ainsi comptabilisé 865 000 postes vacants, soit 211 000 de plus que l’an passé à la même période. La hausse du salaire minimum pourrait donc participer à doper l’emploi.

À l’échelon européen, le dossier sur les salaires minimaux dans l’Union poursuit son chemin, et pas forcément autant en ligne droite que les travailleurs le souhaiteraient...

Un cadre de projet de directive a ainsi été approuvé le 7 juin par le Parlement européen et le Conseil de l’Union sur des salaires minimaux adéquats. Le texte de cette directive – qui ne sera pas appliquée avant deux ans – connaîtra une prochaine étape le 16 juin, lorsqu’il sera soumis au vote du Conseil de l’Union. Le texte affiche sa visée d’une recherche d’harmonisation des législations sociales en Europe, encourage à un renforcement de la négociation collective, mais... Il n’impose pas aux six pays qui ne disposent pas d’un salaire minimum d’en mettre un en place, pas plus qu’il ne se prononce, par exemple, sur des seuils plancher pour les salaires minimaux déjà en vigueur. Il ne s’agira pas d’une directive contraignante, résume Branislav Rugani.

Sur le même sujet

Allemagne : premier bilan positif du salaire minimum

La lettre électronique @ ctualités Europe – International n°30 par Secteur Europe - International

Mi-septembre, le DGB a présenté un premier bilan du salaire minimum en Allemagne, entré en vigueur le 1er janvier dernier. L’introduction de ce salaire minimum a essentiellement bénéficié aux travailleurs les moins qualifiés, en particulier dans les régions de l’ex-Allemagne de l’est avec des hausses de (...)

Climat : en direct avec FO à la COP23

Changement climatique par Pascal Pavageau

La délégation FO conduite par Pascal Pavageau fait partie des nombreuses délégations syndicales présentes à Bonn pour ce 23e sommet annuel sur le changement climatique (30 octobre au 24 novembre). La CSI avec elles entend faire entendre la voix des syndicats pour une transition sociale juste qui doit être le corollaire des politiques en matière de climat.

Le syndicalisme allemand

Histoire par Christophe Chiclet

Le syndicalisme allemand a toujours été très lié aux partis politiques, en particulier à la sociale-démocratie. De 1945 à 1991, il a été séparé par la guerre froide : assujetti à l’Est, cogestionnaire à l’Ouest.