Appel à la grève interprofessionnelle et à manifester le jeudi 9 avril 2015

9 avril 2015 : Grève interpro­fessionnelle par Action sociale, Services publics et de Santé

Article publié dans le cadre de la campagne 9 avril 2015 : Grève interpro­fessionnelle

Les confédérations CGT, FO et Union Syndicale Solidaires, appellent l’ensemble des salariés du public et du privé, à une journée de grève interprofessionnelle et à manifester le 9 avril (lire déclaration).

Dans la poursuite de leur déclaration commune du 22 janvier 2015, les Fédérations CGT, FO et SUD du secteur de la santé, du social et du médico-social répondent à cet appel.

Il s’agit de s’engager dans un processus de mobilisation pour contrer le pacte de responsabilité et l’austérité budgétaire, qui s’appliquent aussi à la santé, aux hôpitaux, au secteur social et médico-social :

 Avec le projet de loi santé, qui vise notamment à imposer les Groupements Hospitaliers de Territoires (GHT), dans la continuité de la loi Hôpital, Patients, Santé et Territoires (HPST), dont nous réclamons toujours l’abrogation.

 Avec l’annonce par la Ministre de la Santé de son plan d’économies pour les hôpitaux de 3 milliards d’euros d’ici 2017, qui poursuit la réduction des capacités hospitalières, des effectifs et de la masse salariale (22 000 suppressions de postes).

 Avec la mise en place d’un ONDAM et d’un taux directeur pour le médico-social contraints, qui va multiplier les plans de retour à l’équilibre budgétaire et va plonger les établissements dans des difficultés financières inextricables, comme c’est déjà le cas pour les hôpitaux avec les « emprunts toxiques ».

 Avec la poursuite de la réforme territoriale, qui va provoquer la restructuration de l’ensemble du secteur social et médico-social.

 Avec le gel des salaires et des points d’indice depuis plus de 5 ans. Ce gel qui est reconduit par le pacte de responsabilité, accentue la perte considérable du pouvoir d’achat des salariés.

Toutes ces mesures sont liées au maintien de la politique d’austérité, massivement rejetée par les salariés et les hospitaliers. Avec les Fédérations CGT, FO et SUD du secteur de la santé, du social et du médico-social, ils revendiquent :

 L’augmentation générale des salaires.

 Le retrait du pacte de responsabilité, du projet de loi de santé et de la loi Macron.

 L’arrêt des restructurations, des suppressions de postes et la création des emplois nécessaires.

 L’effacement de la dette des hôpitaux.

 Des moyens à la hauteur des besoins pour l’ensemble des secteurs (santé, social et médico-social).

Les Fédérations CGT, FO et Solidaires appellent les salariés du secteur de la santé, du social et du médico-social à organiser, dans tous les établissements, la préparation de la grève interprofessionnelle du 9 avril, pour en assurer ainsi le succès.

Tous en grève le jeudi 9 avril 2015 !

Action sociale Secrétaire général

Services publics et de Santé Secrétaire général

Tous les articles de la campagne

Le 9 avril contre l’austérité, pour le service public, pour le Statut !

Communiqué de la Fédération Nationale de l’Energie et des Mines FO par Énergie et Mines

Les Confédérations syndicales CGT et FO appellent l’ensemble des salariés du pays à une grève interprofessionnelle le 9 avril contre « le pacte de responsabilité, la rigueur budgétaire, la loi Macron qui aggravent la situation des salariés »et les décisions qui en découlent.
Les Fédérations CGT et FO (...)

Outils de campagne : affiche et tracts

9 avril 2015 : Grève interprofessionnelle

L’arme des salariés, quand ils ne sont pas entendus, c’est de cesser le travail et de manifester.

Réunion du 31 mars au ministère sur la réforme du collège : FO, SNES, CGT et SNALC quittent la séance

Communiqué du SNFOLC par Enseignement, Culture et Formation professionnelle

Ce 31 mars, les organisations syndicales étaient invitées à une dernière réunion sur le projet de réforme du collège. Leur étaient présentés les projets de décret et d’arrêté mettant en oeuvre cette réforme qui devraient ensuite être soumis au Conseil Supérieur de l’Education du 10 avril.
Les dispositions (...)