Après 40 jours de grève, accord de principe dans les raffineries pétrolières américaines

International par Evelyne Salamero

Au quarantième jour d’une grève sans précédent depuis trente-cinq ans dans les raffineries pétrolières américaines, le syndicat de la métallurgie United Steelworkers (USW, affilié à l’AFL-CIO) et les compagnies pétrolières ont signé le 12 mars un accord de principe qui prévoit une évaluation immédiate des besoins en effectifs non intérimaires et qualifiés, et des évaluations de la charge de travail. De plus, les salaires augmenteraient de 2,5 % la première année, de 3 % sur chacune des deux années suivantes et de 3,5 % la quatrième année. L’accord doit encore être ratifié par l’ensemble des syndicats locaux. 

Evelyne Salamero Journaliste à L’inFO militante

Sur le même sujet

Retraites - Renforcer et élargir dès maintenant la mobilisation !

Communiqué de FO par Yves Veyrier

La confédération réunissait ce jour l’ensemble de ses fédérations nationales de tous les secteurs d’activité : métallurgie, automobile, aéronautique, chimie, raffineries, pharmacie, textile, agro-alimentaire, grande distribution, restauration, agriculture, commerce, services à la personne, banque, (...)

Etats-Unis : la grève s’étend dans les raffineries pétrolières

International par Evelyne Salamero

Entamée le 1er février, la grève dans les raffineries pétrolières américaines pour des conditions de travail plus sûres et de meilleurs salaires concerne désormais 20% des capacités de production du pays.
Il s’agit du conflit social le plus important dans le secteur du raffinage pétrolier depuis 35 ans. (...)

Delphi France : Fermeture du site de Périgny en 2016

Communiqué de FO Métaux par Métaux

La Direction de l’équipementier automobile Delphi France a annoncé, lors du Comité Central d’entreprise du 4 mai 2015, la fermeture du site Delphi France à Périgny qui produit des injecteurs.
La fermeture du site de Périgny concerne 320 salariés qui risquent de perdre leurs emplois.
La direction (...)

Automobile : la transition écologique devra préserver les emplois

Toute l’actualité par  Valérie Forgeront

Si elle peut contribuer à protéger l’environnement, la mutation industrielle du secteur de la construction automobile, pour davantage d’écologie, menace des centaines de milliers d’emplois s’inquiète FO Métaux. La fédération demande à l’État des mesures d’accompagnement pour une filière qui compte plus de deux millions de salariés en France.