Après la remise du rapport Delevoye, Emmanuel Macron souhaite privilégier la durée de cotisation

Retraite par Secteur Retraites

Remise des préconisations de Jean-Paul Delevoye sur les retraites © HAMILTON/REA

Le 18 juillet dernier, le Haut-Commissaire à la réforme des retraites (HCRR), Jean Paul Delevoye, a présenté aux interlocuteurs sociaux, son rapport sous la présidence de la Ministre des solidarités et de la santé, Agnès Buzyn.

Le rapport du HCCR propose d’introduire un âge d’équilibre à 64 ans, les 62 ans actuels devenant un âge plancher, de fait virtuel, d’ouverture du droit à la retraite mais systématiquement assortie d’une décote ou d’une pension insuffisante, selon les cas. A noter que ce recul effectif touchera tous les cas de figure : ainsi les départs anticipés liés à la pénibilité et carrières longues subiront le même décalage.

Toutefois, interviewé lors de la clôture du G7, interrogé sur la réforme à venir des retraites, le chef de l’État a promu l’idée d’une hausse de durée de cotisation plutôt qu’un relèvement d’un seuil d’âge pour bénéficier d’une retraite à taux plein.

Les organisations syndicales seront jeudi et vendredi à Matignon, réunion au cours de laquelle seront annoncées la méthode, ainsi que le calendrier de la réforme.

FO rappelle que les régimes de retraites ne pourront pas corriger le déficit d’emploi et d’emploi stable et correctement rémunéré, sans affecter la baisse les droits à pension de toutes et tous. C’est faire payer à la Protection sociale l’échec en la matière des politiques économiques.

En effet, à l’âge de la retraite la moitié des futurs retraités ne sont plus actifs, soit pour des raisons de santé, soit parce qu’ils sont au chômage. La double, voire la triple peine une fois de plus ! Ce n’est pas en reculant, au final, l’âge de départ en retraite, que cela va s’arranger !

FO réitère son opposition à un régime universel par points qui à l’évidence conduira à un recul des droits.

Sur le même sujet

Retraites : FO rejette une réforme paramétrique permanente

Communiqué de FO par Philippe Pihet

Ce matin, le Haut-commissaire présentait son rapport sur le projet de régime universel en matière de retraites.

FO a fait connaître qu’elle n’était en rien surprise par les préconisations qui sont faites, ayant alerté dès le départ sur les conséquences d’un tel système.

Projet de système universel par points la « chorégraphie » finale a du mal à être réglée

Réforme Retraites par Union Confédérale des Retraités-FO

Malgré les mobilisations syndicales qui se multiplient, en dépit des manifestations des gilets jaunes qui continuent parallèlement, le gouvernement s’obstine à rester sourd à cette colère et aux revendications syndicales exprimées.
Il refuse tout particulièrement d’entendre la colère des futurs retraités et des retraités qui ont répondu massivement aux appels de Force ouvrière et de l’UCR-FO quant à la dégradation du niveau de vie des retraités programmée depuis plusieurs années. Baisse du niveau de remplacement de la retraite par rapport aux salaires, gel ou quasi-gel des pensions et des retraites depuis six ans, durcissement des conditions de liquidation de la retraite à taux plein, disparition des services publics..., les motifs de mécontentements des retraités et futurs retraités ne manquent pas.