Alerte :
Du 30 mai au 3 juin 2022 : XXVe Congrès confédéral à Rouen

Assurance chômage : Le tribunal confirme la validité de l’accord signé par Force Ouvrière

Communiqué de Force Ouvrière par Stéphane Lardy

Dans son jugement du 18 novembre 2014, le Tribunal de Grande Instance de Paris a débouté la CGT de toutes ses demandes concernant l’annulation de la convention d’assurance chômage.

Force Ouvrière se félicite de ce jugement.

Le Tribunal, dans ses attendus, confirme pleinement que la négociation s’est déroulée en toute loyauté et que l’ensemble des organisations présentes a pu faire valoir ses revendications.

Face aux dernières attaques du Président du Medef sur l’indemnisation des chômeurs, face aux déclarations récentes du Premier ministre et du Ministre de l’Economie sur une assurance chômage soi-disant « trop généreuse », le jugement du 18 novembre renforce la détermination de Force Ouvrière à combattre pour le maintien d’un système d’assurance chômage paritaire basé sur la cotisation, seul système garant d’une protection interprofessionnelle, seul gage de la solidarité entre les salariés et les demandeurs d’emploi.

Oui, la négociation est d’abord et avant tout un rapport de forces, et c’est avec détermination et dans un esprit toujours combatif que Force ouvrière a abordé et mené cette négociation difficile qui a permis de sauvegarder le régime d’assurance chômage dans toutes ses composantes.

Les derniers communiqués Tous les communiqués

Barème des prud’hommes : réaction de Force Ouvrière

Communiqués de FO par Yves Veyrier, Frédéric Souillot, Secrétaire général de Force Ouvrière

La décision rendue ce jour par la Cour de cassation concernant le barème des indemnités prud’homales n’entame en rien le bien-fondé de la contestation portée par FO au regard de la convention 158 de l’OIT. FO renouvelle sa ferme opposition à ce barème impératif, destiné principalement à sécuriser les employeurs. Pour FO, la réparation doit, en toutes circonstances, être à la hauteur du préjudice réellement subi par le salarié et le juge doit pouvoir disposer d’une totale liberté pour fixer le montant des dommages et intérêts.

Pour la libération immédiate des syndicalistes biélorusses !

Communiqué de FO par Marjorie Alexandre, Secteur Europe - International

La Confédération Force Ouvrière (FO) a pris connaissance de l’arrestation et de la mise en détention le 19 avril 2022, d’au moins quatorze syndicalistes et leaders syndicaux biélorusses, notamment de la confédération biélorusse BKDP – dont son président Aliaksandr Yarashuk et vice-président Siarhei Antusevich - affiliée à la Confédération Syndicale Internationale (CSI), et de plusieurs de ses fédérations.