Assurance chômage : première réaction de FO

Communiqué de FO par Michel Beaugas, Yves Veyrier

FO a pris connaissance des annonces du gouvernement concernant l’assurance chômage par voie de presse.

FO constate que le gouvernement non seulement est allant sur la révision à la baisse des règles d’indemnisation des demandeurs d’emplois mais confirme qui plus est l’objectif d’accroître les économies en ce sens à hauteur de 1 à 1,3 milliard d’euro comme prévu par sa lettre de cadrage initiale.

A contrario, le gouvernement semble moins assuré quant à la mise en œuvre d’un bonus-malus sur les contrats courts, tout en reconnaissant que les dérapages en la matière sont le produit des assouplissements dus aux ordonnances.

A ce stade, FO ne partage pas du tout le diagnostic présenté par le gouvernement justifiant selon lui la révision des règles d’indemnisation notamment concernant les niveaux de l’allocation – pour mémoire elle est en moyenne de l’ordre de 1 000 euros – ou le rapport entre cotisation et indemnisation des cadres.

FO, à l’origine du système d’assurance chômage, réitère que ce n’est pas le système qui est la cause ni du chômage ni de la difficulté des demandeurs d’emplois à retrouver un travail avec un vrai salaire.

Michel Beaugas Secrétaire confédéral au Secteur de l’Emploi et des retraites

Yves Veyrier Secrétaire général de Force Ouvrière

Les derniers communiqués Tous les communiqués

Une victoire juridique européenne contre le plafonnement des indemnités : bonne nouvelle pour les travailleurs français !

Communiqué de FO par Frédéric Souillot, Marjorie Alexandre

Le syndicat italien CGIL a obtenu gain de cause devant le Comité Européen des Droits Sociaux (CEDS) – organe officiel chargé d’interpréter la Charte Sociale Européenne – dans une décision publiée le 11 février dernier contre le plafonnement des indemnités pour licenciement injustifié introduit par le Jobs Act – une réforme du droit du travail italien de 2015 – similaire au plafonnement français introduit par les ordonnances travail de septembre 2017.

Privatisation du paiement de l’impôt !

Communiqué de FO par Nathalie Homand

Suite à l’obligation du paiement en ligne sur Internet pour tout impôt supérieur à 300 € et l’interdiction de régler en espèces dans certaines trésoreries, les contribuables pourront bientôt acquitter leurs impôts, taxes ou même factures de cantines dans plus de 600 bureaux de tabac dans certains départements pour la phase expérimentale.