Usage des LED : Attention les yeux...

Consommation par AFOC

Alors que l’usage des LED se généralise pour l’éclairage et que les objets à LED se multiplient, l’Anses (l’agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail) a publié une mise à jour de son expertise de 2010 relative aux effets sanitaires des LED au regard des nouvelles connaissances scientifiques disponibles.

L’Agence confirme la toxicité de la lumière bleue sur la rétine et met en évidence des effets de perturbation des rythmes biologiques et du sommeil liés à une exposition le soir ou la nuit à la lumière bleue, notamment via les écrans et en particulier pour les enfants.

L’AFOC recommande donc de limiter l’usage des dispositifs à LED les plus riches en lumière bleue, tout particulièrement pour les enfants, et de diminuer autant que possible de manière générale la pollution lumineuse pour préserver l’environnement.

 Voir en ligne  : AFOC

AFOC Association Force Ouvrière Consommateurs - AFOC

Sur le même sujet

Amiante : élargissement en trompe l’œil du préjudice d’anxiété

Justice par Clarisse Josselin

Tous les salariés exposés à l’amiante et présentant un risque élevé de tomber malade pourront demander réparation pour préjudice d’anxiété, selon un arrêt de la Cour de cassation du 5 avril. Mais c’est à eux d’apporter la preuve de leur exposition à l’amiante il y a de nombreuses années, une mission quasi impossible selon FO.

Compteurs communicants Linky et Gazpar, une étude bienvenue mais insuffisante

Consommation par AFOC

Afin de tenter de mettre fin aux polémiques et aux interrogations légitimes des consommateurs quant aux éventuels risques sanitaires liés au déploiement sur le territoire national des compteurs communicants permettant la relève à distance des index de consommation d’électricité et de gaz, et leur (...)

Le bisphénol A prend du plomb dans l’aile

Consommation par Michel Pourcelot

Accusé depuis des années d’être un perturbateur endocrinien, le bisphénol A vient d’être officiellement classé « substance extrêmement préoccupante » par l’Agence européenne des produits chimiques, qui l’a annoncé le 16 juin.