Au tour du Printemps de profiter de la crise sanitaire

Fédération FEC-FO par Employés et Cadres

© Eric TSCHAEN/REA

Communiqué de la FEC-FO - Section fédérale du Commerce & VRP

A l’instar de leurs camarades des Galeries Lafayette ou encore de C&A, le Printemps sacrifie à son tour certains de ses magasins, sacrifiant au passage pas moins de 450 salariés pour son salut.

Toutes les excuses sont bonnes pour ses enseignes : les gilets jaunes ont bon dos, le Covid se mange à toutes les sauces… Oubliant honteusement les erreurs stratégiques ou encore les rémunérations délirantes de leurs dirigeants et autres conseils.

Comme les copains, le groupe fait payer la crise à ses salariés pour maintenir le niveau de vie de ses têtes pensantes et la crise sanitaire interdisant les manifestations a son côté pratique.

La Section fédérale Commerce & VRP dénonce fermement ces comportements qui nuisent sérieusement à toute reprise économique.

Il ne faut pas être sorti de Saint-Cyr pour comprendre que licencier toujours plus de salariés ne fait qu’augmenter la précarité des consommateurs et freiner leur pouvoir d’achat :

MOINS D’ARGENT = MOINS DE CONSOMMATION = ECONOMIE EN BERNE

Employés et Cadres Secrétaire Général

Sur le même sujet

Suivi des réformes : le gouvernement n’entend pas les organisations syndicales

Communiqué de FO par Yves Veyrier

Révélée par la presse ce week-end, une circulaire du Premier ministre, datée du 18 novembre, rappelle à l’ensemble de ses ministres et aux préfets son ambition de faire aboutir les réformes prioritaires du gouvernement, notamment la réforme de l’État, annonçant la création d’un baromètre de suivi d’une trentaine de réformes, actualisé chaque trimestre, dans un souci de transparence vis-à-vis des Français.

Déconfinement phase 2 : attention à la casse

Revue de presse par Christophe Chiclet

Si le déconfinement est une véritable bouffée d’air et de liberté pour la population, il pourrait cacher une casse sociale sans équivalent, et certains s’en frottent déjà les mains. La vigilance est donc de rigueur. Aperçu dans la presse.