Auchan : des grèves pour les salaires

Revue de presse par Christophe Chiclet, L'Info Militante

Pascal SITTLER/REA

La veille des fêtes, les travailleurs du géant de la grande distribution Auchan ont lancé un mouvement de grève dans plus d’une trentaine de magasins de l’enseigne à l’appel de trois syndicats dont FO. Ils exigeaient des hausses de salaires et plus fortes que celle que la direction du groupe a proposé et qui a fait l’objet d’un accord signé avec deux syndicats.

LE FIGARO
Les salariés d’une trentaine de magasins Auchan sont appelés à la grève ce vendredi [17 décembre] par l’intersyndicale CFDT-CGT-FO, qui réclame des hausses de salaires, et déplore une fin de non-recevoir humiliante de la part de la direction. Sur fond de négociation annuelle obligatoire (NAO), les employés de Cherbourg, Perpignan ou encore Annecy procèdent aujourd’hui à des barrages filtrants et à des débrayages. Certains hypermarchés sont impactés à hauteur de 80%, et l’entrepôt de Carvin, dans le Pas-de-Calais, était bloqué vendredi matin par plusieurs salariés de l’enseigne Les employés en grève réclament une hausse générale significative « d’au moins 5% », et dénoncent une offre « indigne » de la direction, qui propose une augmentation de 2,2%. Pour ces salariés qui n’ont cessé de travailler et donc de prendre des risques depuis le début de la pandémie, c’est peu de reconnaissance !

FRANCE BLEU NORD
Et en province : Depuis le 17 décembre 2021, une quarantaine de salariés d’Auchan se relaie jour et nuit devant l’entrepôt de Carvin. Elle proteste contre une revalorisation trop insuffisante des salaires… Reportage sur le terrain : Malgré le froid hivernal, les salariés d’Auchan du Nord campent devant l’entrepôt de Carvin depuis le 17 décembre 2021. Ils sont une quarantaine, jour et nuit, à se relayer devant les grilles du bâtiment. Ces employés, qu’ils travaillent à l’entrepôt ou en magasin, sont là pour dénoncer une hausse trop faible de leurs salaires en 2022. « Je travaille à Auchan depuis 17 ans et je gagne 1200 € net par mois. J’ai un collègue, ça fait 36 ans qu’il est dans les rayons et il touche 1300 € seulement, ce n’est pas normal » dénonce Mehdi. « Même avec la revalorisation qu’on demande, je toucherai seulement 35 à 40 € net de plus par mois ».

L’INDÉPENDANT
Du nord au sud : Les manifestants ont mis de l’ambiance ce samedi matin [18 décembre] dans la galerie marchande de l’hypermarché Auchan-Porte d’Espagne, à Perpignan. Plusieurs dizaines de salariés s’étaient mis en grève pour la journée afin de réclamer une réouverture des négociations nationales sur les augmentations de salaires au sein du groupe. La parole à FO : La colère des salariés d’Auchan n’est pas seulement due à des questions salariales. « Si nous avons réussi à mobiliser autant, notamment parmi les hôtesses de caisse, c’est aussi en raison de la surcharge de travail quotidienne », estime Franck Dumoulin, de FO. « Nous étions 750 salariés dans l’hypermarché il y a un peu plus de vingt ans et nous ne sommes plus que 480 aujourd’hui, alors qu’on a ouvert un drive », acquiesce Nathalie Prieur.

MESSAGE DE L’INTERSYNDICALE FO-CGT-CFDT D’AUCHAN
Nos dirigeants pleurent sur les résultats de nos magasins, et, pauvres qu’ils sont, nous proposent généreusement une augmentation de nos salaires de 2,2% alors que l’inflation sera de 2,8% sur 2021 ! En faisant cela, ils continuent à nous appauvrir, nous affamer, en obligeant grand nombre d’entre nous à vivre sous ponction des aides de l’état ! Comment accepter cela quand, dans le même temps, ils se distribuent 750.000.000 € sur les dividendes générés par le fruit de NOTRE travail !.

750 millions d’euros de dividendes versés d’un côté, mais de l’autre, seulement quelques euros d’augmentation pour les salariés, tout est dit !

Christophe Chiclet Journaliste à L’inFO militante

L'Info Militante

Sur le même sujet

De l’avertissement à l’action, il n’y a qu’un pas

L’Éditorial de Jean-Claude Mailly par Jean-Claude Mailly

La Commission exécutive confédérale, réunie de manière exceptionnelle le 24 octobre, a décidé, dans une première étape, d’appeler à un rassemblement national Force Ouvrière à Paris, le 16 décembre, sur la voie publique. J’y prendrai la parole.
Il s’agit à la fois d’affirmer et réaffirmer les positions de (...)

Allemagne : la croissance portée par les augmentations de salaires

Europe par Evelyne Salamero

Cinq jours après la signature d’un accord dans la métallurgie, c’est au tour du syndicat allemand du BTP d’avoir obtenu ce 18 mai à l’aube une augmentation des salaires d’environ 5% sur deux ans.
Le syndicat IG BAU a obtenu 4,6% d’augmentation des salaires sur 22 mois pour les salariés du Bâtiment à (...)