Autoroutes : FO appelle à la grève pour une augmentation des salaires chez ASF, Escota et Cofiroute

Emploi et Salaires par FEETS FO

Raimond Spekking / CC BY-SA 4.0 (via Wikimedia Commons)

Communiqué de la Fédération Force Ouvrière de l’Equipement, de l’Environnement, des Transports et des Services

La Fédération Force Ouvrière de l’Equipement, de l’Environnement, des Transports et des Services (FEETS-FO) apporte son soutien aux syndicats ASF, Escota [1] et Cofiroute qui ont décidé de se battre pour obtenir une augmentation décente de leur rémunération !

Ils seront en grève du vendredi 23 février au dimanche 25 février 2018.

Alors que les sociétés d’autoroutes du groupe VINCI (ASF-Escota-Cofiroute) affichent d’excellents résultats et que l’inflation repart à la hausse, elles négligent les augmentations générales de leurs salariés.

Depuis de trop nombreuses années maintenant, les sociétés d’autoroutes privilégient les dividendes de leurs actionnaires au détriment des premiers de corvée qui, quotidiennement, assurent leur mission de service public et trop souvent au péril de leur vie !

La FEETS-FO exige des Directions des ASF, Escota et Cofiroute qu’elles répondent favorablement aux revendications légitimes des salariés à savoir, une augmentation générale de +1,20 % et une augmentation forfaitaire de 50 euros bruts mensuels.

FEETS FO ÉQUIPEMENT, ENVIRONNEMENT, TRANSPORTS ET SERVICES

Notes

[1Société des autoroutes Esterel, Côte d’Azur, Provence, Alpes (Escota)

Sur le même sujet

Autoroutes : grève dans trois sociétés du réseau Vinci

Emploi et Salaires par  Valérie Forgeront

Six syndicats, dont FO, des sociétés d’autoroutes ASF, Escota et Cofiroute appartenant au groupe Vinci appellent à un mouvement de grève du vendredi 23 février à 4h au dimanche 25 février à 6h. Les salariés de ces sociétés font part d’un « ras le bol social général ». Ils contestent notamment les récentes propositions des directions en matière salariale.

Forfait-jours : temps de travail et traitement des absences

Durée du travail par Secteur juridique

Les salariés sous forfait annuel en jours ne sont pas soumis : à la durée légale hebdomadaire de travail de 35 heures ; à la durée quotidienne de travail effectif qui ne peut excéder 10 heures, sauf dérogations ; aux dispositions sur les durées maximales hebdomadaires (48 heures au cours d’une même semaine, dans la limite de 44 heures calculées sur une période quelconque de 12 semaines consécutives ou 46 heures après autorisation délivrée par l’autorité administrative).