Autoroutes : Où est la voie Royal ?

Communiqué de la Fédération FO de l’Equipement, de l’Environnement, des Transports et des Services par FEETSFO

Autoroute A39, gare de péage de Dole-Choisey, Jura

Au lendemain de l’annonce de l’abandon de l’Ecotaxe, la Ministre Ségolène Royal déclare légitimement que les sociétés concessionnaires d’autoroutes profitent outrageusement de la rente que leur a attribué l’État. De même, elle constate que les mêmes ne respectent pas leurs engagements et envisage de les taxer et de limiter leur perception de péage à certains jours.

La FEETS FO, opposée dès l’origine à la privatisation des concessions, se félicite de cette clairvoyance retrouvée au sommet de l’État mais déplore qu’elle n’est pas atteint les plus hauts sommets suite aux déclarations du Premier ministre.

Au demeurant, la FEETS FO s’interroge sur la véritable nature de ces déclarations à l’heure ou le ministère de Mme Royal est engagé auprès de la commission européenne pour obtenir une dérogation à la procédure d’appel d’offre concernant l’attribution de nouvelles voies en concession à ces mêmes sociétés autoroutières.

Dans l’intérêt du service public et des usagers, la FEETS FO exige :

 l’abandon de toute nouvelle concession dans le domaine routier ;
 un véritable contrôle en toute transparence des sociétés concessionnaires au plan financier et sur leur qualité de service ;
 l’arrêt des suppressions d’emplois dans le secteur ;
 le retour des concessions dans le domaine public.

Les prochains jours révèleront s’il existe une voie Royal pour les autoroutes… ou si ce n’est qu’une affaire de communicants !

 Voir en ligne  : Fédération FO de l’Equipement, de l’Environnement, des Transports et des Services

FEETSFO ÉQUIPEMENT, ENVIRONNEMENT, TRANSPORTS ET SERVICES

Sur le même sujet

Autoroutes : privatisation des profits, socialisation des pertes

Communiqué de l’AFOC par AFOC

Les tarifs d’autoroute subiront une hausse supplémentaire de 0,4 % chaque année entre 2018 et 2020, qui viendront s’ajouter aux hausses déjà prévues.
Il s’agit de faire porter par les usagers et les collectivités territoriales le poids de la facture du nouveau plan autoroutier estimé à 1 milliard (...)

La dangereuse dégradation du réseau routier français

Transports par Nadia Djabali

Après Gênes, personne ne peut plus dire ça n’arrivera pas, alerte FO. Si les ouvrages du réseau national sont bien surveillés, l’état du patrimoine géré par les communes et les petites intercommunalités est bien plus inquiétant.